SNCF, des perturbations plus « light » pour la grève des 25 et 26 mai

Malgré un appel à la mobilisation générale le 26 mai prochain, la grève à la SNCF devrait être légèrement moins pénalisante que les deux jours de la semaine dernière pour les voyageurs d'affaires, avec 3 TGV sur 4 en moyenne… Mais les prévisions restent confuses en fonction des dépôts régionaux qui pourraient amplifier ou limiter le mouvement.

Les perturbations sont annoncées dès ce mardi soir 19h et jusqu'à vendredi matin 8h. Il n'y aura pas de trains de nuit mais pour le reste, difficile d'évaluer concrètement les perturbations.

A cette heure, sur les grandes lignes, 3 TGV sur 4 sont maintenus. Pour les Intercités, 2 trains sur 3 sont programmés. 
Sur les grandes lignes, les principales difficultés se retrouveront en Pays-de-Loire, dans le Centre et dans le Sud-Ouest, avec 2 TGV sur 3 prévus, et le Sud-Est (7 TGV sur 10). Ailleurs, la fréquence des TGV sera plus élevée et normale sur Ouigo.

Notons que seuls deux syndicats appellent à la grève, la CGT et Sud. La CFDT et l'UNSA, qui ont déposé un préavis de grève pour le 31 mai, réservent leur position dans l’attente du résultat des négociations en cours.

Thalys entend maintenir un service proche de la normale et seul le train 9305 entre Paris et Bruxelles des 25 et 26 mai est supprimé.

En région parisienne, le trafic devrait être "normal" sur la ligne A du RER, ainsi que sur les lignes H et K du Transilien, et quasi normal (90%) sur le RER D. Sur les lignes B et U, environ 4 trains sur 5 sont attendus, et sur le RER E et la ligne N, 3 sur 4.
Les liaisons les plus touchées seront les Transilien J, L et R, avec 1 train sur deux, ainsi que le RER C et la ligne P, avec 2 trains sur 3.