Voyages d’affaires : 5 conseils pour mieux se déplacer l’été

Ce n'est pas la période idéale pour se déplacer mais business is business… Et voyager est souvent une obligation au moment où les autres partent en vacances. Hôtels bruyants, aéroports surchargés, restauration de piètre qualité. Rien n'est épargné aux voyageurs d'affaires. Voici 5 conseils pour éviter la crise de nerfs !


Utilisez l'HLE pour ne pas trop subir

L'Heure Limite d'Embarquement est une donnée qu'il faut surveiller car elle peut s'avérer très utile l'été. Si les vacanciers apprécient d'arriver longtemps à l'avance (l'aéroport, c'est déjà les vacances), les voyageurs d'affaires eux aiment réduire le temps entre l'arrivée au terminal et le début de l'embarquement.

Vérifiez sur votre billet électronique les mentions indiquées sur la fermeture de l'embarquement (généralement 15 à 30 minutes avant le vol). Tenez compte des formalités de sureté, pensez à Parafe pour l'immigration. Une précaution particulièrement utile cet été pour rejoindre l'aéroport d'Orly....

Pensez à réserver votre siège voire un accès prioritaire

Après la HLE, c'est l'autre point à surveiller. La place dans l'avion et les priorités commercialisées par les compagnies permettent de limiter les effets de l'été. Entrer et sortir le plus vite dans l'avion, c'est un accès plus rapide aux formalités d'immigration.

Si vous voyagez à l'étranger, pensez à prendre si possible des vols aux horaires décalés (moins de monde à l'arrivée pour quitter l'aéroport et gérer les formalités) quitte à arriver plus tôt.

Rien ne vous empêche de négocier des rendez-vous en fin d'après midi pour les déplacements européens. Il fait moins chaud et les vols sont moins chargés que le matin, quitte à prévoir une nuit sur place. A négocier avec votre TM !

Organisez au mieux votre contrôle

Globalement, c'est une consigne de base connue et appliquée à la règle par les grands voyageurs. Plus il y a de monde, plus il faut être organisé pour passer les contrôles de sécurité. Passeport à portée de main, billet électronique sur le téléphone ou la montre connectée, valise légère et sac complémentaire le plus discret possible (certaines low cost limitent le nombre de bagages à bord). Veillez à ne pas avoir trop d'objets susceptibles de sonner au passage de la sûreté. Idem pour la ceinture ou les chaussures à armature métallique.

Pensez à retirer votre montre et autres objets pour les placer dans votre valise au moment des contrôles. Enfin, prévoyez l'organisation du coffre de l'avion. Les vacanciers sont parfois un peu rude avec les sacs d'ordinateur !

Évitez la fin de semaine pour partir ou rentrer

Cela peut apparaître comme une Lapalissade mais bien des voyageurs oublient que les départs vers les clubs de vacances (comme les retours) se font le samedi. Mauvais plan que de programmer un retour ce jour-là, surtout si les dates correspondent à de grands départs. Bref, il vaut mieux faire un peu de bleisure plutôt que d'affronter la foule et les retards nombreux à ces dates ! Un conseil valable pour la fréquentation des routes, des gares et des aéroports...

Achetez un accès salon

Au risque de bousculer le budget, l'accès à un salon n'est pas un luxe, l'été. Outre la climatisation (dans certains pays, cela compte vraiment), les boissons mis à disposition et l'espace de repos sont des atouts de taille. Contrairement aux idées reçues, l'accès à un lounge est loin d'être une dépense trop élevée au regard du bénéfice confort. Comptez entre 30 et 60 € selon l'aéroport.

Vérifiez les heures d'ouverture sur le site de l'aéroport de départ. Situez bien le salon pour éviter à changer de terminal au dernier moment. Enfin, pensez à regarder les avis des autres voyageurs : tous les lounges ne sont pas de grande qualité.