SNCF: Marseille Saint-Charles va s’agrandir avec une nouvelle gare souterraine

Un projet de modernisation et d’extension en deux phases. La première portera sur le déplacement et l’augmentation des voies en surface afin d’améliorer la régularité des trains en facilitant leur circulation. Deuxième étape, une gare souterraine sur quatre niveaux destinée aux dessertes régionales. Les travaux démarreront en 2022 et la facture du chantier, s’élevant à 3 milliards d’euros, sera financée à 50% par l’Etat.

- Publicité -

Avec 12,5 millions d’usagers annuels, la gare Saint-Charles est le premier pôle d’échanges de la Région Provence Alpes Côte d’Azur. Pourtant, conçue en cul de sac, elle est aujourd’hui arrivée à saturation. Il faut donc opérer une restructuration pour mieux accueillir les trafics régionaux (TER) comme ceux des grandes lignes nationales et internationales. Le projet « vise à améliorer la régularité sur ce nœud ferroviaire, véritable gouffre à minutes perdues, qui propage les retards de Nice vers Paris, et de Paris vers Nice« , explique la SNCF.

Concrètement, le plateau supérieur déjà existant de la gare Saint Charles mais réorganisé, sera configuré sous la forme de sous gare pour chaque flux. Il concernera tous les trains, TGV comme TER, dont le terminus sera la gare Saint Charles.

La gare souterraine dont la construction commencera en 2027, une fois les premiers travaux de surface terminés, accueillera les TGV et les TER en transit par Marseille, et qui poursuivront leur chemin vers Nice ou Paris pour les TGV, ou vers Toulon ou Aix-en-Provence pour les TER. Un véritable tunnel sous la ville qui permettra aussi aux trains de passer à Marseille sans s’y arrêter. Ce qui fera économiser une quinzaine de minutes sur ces trajets. 

Pour réaliser cette nouvelle gare il faudra creuser un immense trou de plus 600.000 m3, un véritable gouffre. A la hauteur de la facture dont le montant atteint les 3 milliards d’euros. L’Etat en financera la moitié.