Israël allège les conditions d’entrée sur son territoire

L’État hébreux va de nouveau autoriser l’entrée des voyageurs en provenance des pays de sa liste « orange ». Et le ministère israélien de la Santé de recommander que la France passe du rouge à l’orange.

Avec la reprise rapide de la pandémie de Covid-19 en novembre dernier, Israël avait partiellement interdit l’entrée des étrangers sur son territoire. Alors que le variant Omicron déferle aujourd’hui sur le monde, l’État hébreux a décidé de rouvrir ses frontières. Le ministère de la Santé a en effet annoncé ce lundi que les voyageurs en provenance des 199 pays actuellement sur sa liste « orange » pourront de nouveau se rendre en Israël à compter du 9 janvier. Ils devront toutefois prouver à l’avance qu’ils sont vaccinés ou rétablis du Covid-19, et devront se soumettre à des tests PCR avant et après leur arrivée.

Le ministère israélien de la Santé a également recommandé le passage de 16 pays de sa liste rouge à sa liste orange, dont la France, l’Espagne, le Portugal ou encore le Canada. D’autres pays devraient en revanche rester dans la liste rouge, dont les États-Unis, la Grande-Bretagne, les Émirats arabes unis, le Mexique, la Turquie ou encore la Suisse, selon le ministère, lequel précise que les visiteurs de ces pays doivent obtenir une autorisation spéciale préalable auprès d’un comité israélien pour entrer en Israël.