L’Ile-de-France et PACA, « zones à risque » pour l’Allemagne

Toutes personnes en provenance de ces régions devront se soumettre à un test et observer une quarantaine dans l'attente des résultats à leur arrivée en Allemagne.

Le ministère des Affaires étrangères allemand classe à partir de ce mardi 25 août l'Ile-de-France et la région Provence-Alpe-Côte d'Azur dans les "zones à risques". C'était déjà le cas, en ce qui concerne le territoire français, pour la Guyane, alors que tout déplacement dans les DOM-TOM étaient "déconseillés de manière urgente".

50 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, c'est le critère retenu par le gouvernement pour placer un certain nombre de régions dans cette catégorie qui implique, pour ceux qui y voyagent, de procéder, à leur arrivée en Allemagne, à un test de dépistage et de respecter une quarantaine jusqu'à son l'obtention de son résultat.

Bruxelles, certaines zones de la côte adriatique croate, ou encore l'Espagne sont déjà soumises à un tel régime. Des mesures de prudence, pour éviter un rebond, fort imparfaites : seuls les voyageurs - étrangers se rendant en Allemagne ou Allemands rentrant au pays - utilisant l'aérien peuvent efficacement être identifiés.