Frontières Europe post-Covid du 2 juillet : Malte, Canada, Portugal, Grèce, Croatie…

DéplacementsPros.com fait le point sur les frontières intra et extra-européennes ouvertes, fermées ou faisant l’objet de conditions restrictives.

- Publicité -

Les dernières infos :
. Malte (de même que le Portugal) avait décidé de ne rouvrir ses frontières avec les autres pays européens que le 1er juillet. Mais les habitants de l’île de France n’étaient, eux, pas autorisés à se rendre sur l’île méditerranéenne avant le 15 juillet. Finalement, les autorités maltaises ont renoncé à cette mesure et tous les Français peuvent se rendre dès à présent à Malte.
. Le Canada a prolongé jusqu’au 31 juillet ses mesures interdisant l’entrée sur son territoire de tout étranger en provenance d’un pays autre que les États-Unis. Cette mesure devait expirer le 30 juin. La mesure de quarantaine et d’isolement obligatoire à l’entrée du pays est effective jusqu’au 31 août.
. Le Portugal, a rouvert ses frontières intra-européennes le 1er juillet. Seules les entrées à Madère et aux Açores nécessitent encore certaines conditions, soit un questionnaire à remplir, et un test négatif aux coronavirus réalisé moins de 72 heures avant son arrivée ; on peut aussi se soumettre à un test à l’aéroport et attendre le résultat négatif avant de pouvoir le quitter (quarantaine en cas de test positif).
. La mesure de quarantaine imposée aux Franciliens par la Grèce a pris fin ce 1er juillet. Attention, sur la Grèce, tous les voyageurs doivent remplir un questionnaire de santé en ligne 48h avant leur arrivée, et ce jusqu’au 31 août.
. La Croatie n’impose plus de réservation d’hébergement aux Français depuis ce 1er juillet, et pas de quarantaine imposée ni de test requis.

Les frontières extra-européennes pour la plupart encore fermées

. L’Union européenne a publié ce mardi 30 juin une liste de quatorze pays extra-européens dont les voyageurs sont admis dans son espace au 1er juillet. Les pays de l’UE ont voté, à la majorité qualifiée (55% des États membres et 65% de la population), cette liste de pays encore très limitée. Elle sera renouvelée tous les quinze jours. La prochaine est ainsi attendue pour le 15 juillet.

. Dans cette première liste des visiteurs admis dans l’Union européenne et l’espace Schengen figurent l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay.

. La Chine fait aussi partie de cette liste mais avec de fortes restrictions. La condition de réciprocité réduit fortement les flux de voyageurs, le pays limitant drastiquement son accès aux Européens (un vol par semaine et par pays).

. Parmi les pays présents dans la liste, certains maintiennent des mesures d’entrée restrictives pour les Européens (ou pour certains d’entre eux), dont le Canada et la Thaïlande.  L’Algérie fait aussi partie de la liste, mais les autorités algériennes ont annoncé que toutes ses frontières resteraient fermées jusqu’à la fin de l’épidémie. Le pays fait face aujourd’hui à une flambée de foyers d’infection, dont l’un dans la wilaya de Blida près d’Alger.

. Sont absents de la liste des visiteurs admis dans l’Union européenne et l’espace Schengen :  les États-Unis, le Brésil, la Russie, l’Inde, la Turquie ou encore Israël.

Les frontières intra-européennes presque toutes ouvertes

Au niveau intra-européen, la plupart des contrôles aux frontières ont été supprimés depuis le 15 juin dernier (le 21 pour l’Espagne). D’autres en revanche ont préféré attendre début juillet. C’est le cas de Malte et du Portugal.

. Le Royaume-Uni devrait supprimer dans les tous prochains jours ses deux semaines d’isolement pour les ressortissants d’un certain nombre de pays dont la France.

. D’autres pays européens maintiennent encore certaines restrictions à l’entrée sur leur territoire pour les voyageurs en provenance d’autres pays européens, dont l’Irlande.

. Le Danemark a publié une liste des pays classés « ouverts », dont la France. Il s’agit des Etats qui comptabilisent moins de 20 cas Covid-19 pour 100 000 habitants par semaine, et vers lesquels les Danois sont également autorisés à se rendre depuis le 27 juin. Mais à leur entrée au Danemark, les voyageurs doivent documenter un séjour minimum de six nuits…

. Le site Reopen EU détaille les conditions d’accès des Européens à tous les pays de l’UE et de l’Espace Schengen.

. On rappellera que ces annonces de l’UE sont des recommandations, des décisions nullement contraignantes, les pays de l’Union restant souverains sur le contrôle de leurs frontières. Mais ils se sont mis d’accord pour coordonner ensemble la levée des restrictions.