Séisme au Maroc : le point sur la situation pour les voyageurs d’affaires

3889

Après avoir été frappé par un séisme de magnitude 7, vendredi 8 septembre, le Maroc, notamment la ville de Marrakech s’organise et donne les consignes à suivre pour les voyageurs sur place ou devant s’y rendre prochainement. 

Survenu dans la nuit de vendredi à samedi, à 77 kilomètres au sud-ouest de Marrakech, le séisme a fait plus de 2 000 morts. Trois jours plus tard, l’aide internationale s’organise et les opérateurs de transport maintiennent la plupart des vols à destination et au départ du Maroc. Si Air France a confirmé leur maintien, elle a également déclaré que des mesures commerciales exceptionnelles sont mise en place pour les clients en possession d’une réservation pour un voyage de ou vers le Maroc. Ils peuvent ainsi modifier ou reporter leur voyage sans frais dans les prochains jours.

Selon nos confrères de l’Echo Touristique, cela s’applique à tous ceux qui ont un billet émis jusqu’au 9 septembre 2023, pour un voyage prévu entre le 9 et le 12 septembre 2023 sur un vol de ou vers le Maroc. Ils peuvent reporter leur voyage sans frais dans la même cabine de transport jusqu’au 20 septembre 2023 inclus. Air France étudie la nécessité d’ajouter des vols supplémentaires ou d’utiliser des avions de plus grande capacité sur ses liaisons entre la France et le Maroc dans les jours à venir. En revanche, les low cost n’ont pas annoncé d’évolution concernant leur politique tarifaire ou en cas de modification du billet. 

Des recherches encore en cours 

Pour les voyageurs d’affaires ayant prévu de se rendre dans la zone, il est fortement recommandé de se renseigner auprès de sa compagnie aérienne du maintien du vol et de se rapprocher du gestionnaire de voyage au sein de leur entreprise pour l’organisation sur place. Le système de santé est actuellement très tendu et le pays attend de l’aide de la communauté internationale. Contacté par nos soins, Thibault Janin, CEO d’Ilios International nous confirme que des équipes de recherches internationales arrivent sur le territoire et que des recherches sont encore en cours. Des touristes français comptent notamment parmi les disparus.

Si le système de santé n’est pas (encore) saturé, il est déconseillé à tous les voyageurs d’affaires de se rendre dans les zones touchées, notamment dans la région de Marrakech dans les prochains jours/semaines. « C’est une zone où les gens sont actuellement très tendus et, en plus de la situation sanitaire, la situation sécuritaire peut déraper. Même si c’est un pays plutôt calme, suite à ce genre d’événement exceptionnel on peut assister à des scènes de pillage ou de violence », ajoute-t-il. De façon générale, il est conseillé d’entrer en relation avec les autorités françaises et locales en cas de problème et de s’assurer d’être à l’abri.