Avico, du Pavillon Wagram à São Vicente

Le courtier aérien affrète ASL Airlines France cet hiver entre Paris et l’île du Cap Vert.

- Publicité -

Avico a réuni, comme chaque année la première semaine de décembre, ses partenaires pour une soirée parisienne. Plus de cinq cent personnes avaient répondu favorablement à l’invitation. Ils étaient finalement un peu moins nombreux, mercredi soir, en raison du climat social compliqué, à être accueilli par Mourad Majoul et Gilles Gompertz, respectivement président et directeur général d’Avico, dans le Pavillon Wagram, belle salle située à deux pas de la place de l’Étoile, à Paris.

Fondé en 1996, Avico est aujourd’hui l’un des principaux acteurs européens du marché de l’affrètement et le premier courtier en France. Le Groupe Avico (CA consolidé de 180 millions d’euros en 2018) propose aujourd’hui une gamme intégrée de services pour le transport aérien à travers 15 marques commerciales et 28 filiales implantées dans 11 pays. Parmi celles-ci, la compagnie sénégalaise Arc en Ciel, depuis cet été sous l’aile du GSA Aviation & Co, filiale d’Avico. Le transporteur opère une flotte de six avions (5 à 19 sièges) avec comme activités principales le vol VIP et l’aviation d’affaires, les évacuations sanitaires, le taxi aérien et le vol d’entreprise semi-régulier.

Avico, la veille de sa soirée, a communiqué sur son nouvel affrètement entre Paris et Sao Vicente (Cap Vert), soit un vol par semaine tous les dimanches, du 22 décembre 2019 au 26 avril 2020. Ces dessertes seront opérées en B737-700 par ASL Airlines France. Les billets sont commercialisés par Avico auprès de différents voyagistes, directement auprès du service réservation d’Avico, et via le site d’ASL Airlines France.