En 2022, les salons franciliens impactés par la crise énergétique et l’inflation

145

La CCI Paris Ile-de-France dévoile son baromètre de l’activité des salons en 2022. Si les indicateurs sont repartis à la hausse, l’activité n’a toujours pas retrouvé les niveaux d’avant-crise. Pour 2023, le retour de la clientèle chinoise devrait accélérer la reprise. 

La dynamique est à la hausse pour les salons franciliens ! La CCI Ile-de-France observe un net rebond pour l’ensemble des salons, malgré un effet post-crise sanitaire qui persiste et l’impact de la crise énergétique et de l’inflation. En détails, la présence des exposants est en retrait de 14,9% sur l’année par rapport à 2018 (vs -68% en 2021) et la fréquentation en baisse de 26% (vs-73,6% en 2021). Les salons professionnels ont connu une fréquentation des visiteurs plus actives que les salons grand public en 2022 et ce, malgré un contexte de grève des transports et de pénurie de carburant. 

> A lire aussi : MICE : Cannes affiche son optimisme pour 2023

Si aucun salon n’a été annulé en 2022, l’impact des différentes crises est non négligeable. Le nombre d’exposants et de visiteurs ainsi que les surfaces louées restent inférieurs à ceux constatés en 2018. La CCI estime qu’en raison de ces chocs sur l’année 2022, 2,6 millions de visiteurs ne seraient pas venus ; 20 100 entreprises n’auraient pas exposé et 4,4 milliards d’euros de ventes n’auraient pas été réalisées entre exposants et visiteurs sur les salons. 

> A lire aussi : La France prolonge les restrictions sanitaires pour les voyageurs en provenance de la Chine

En 2023, l’ouverture de la Chine devrait permettre le retour de la clientèle touristique et d’affaires chinoise. En revanche, la CCI met en garde sur le fait que les effets de ce retour ne fera progressivement et en fonction de l’évolution de l’épidémie. Pour rappel, les voyageurs en provenance de la Chine sont toujours soumis à un test Covid obligatoire pour entrer sur le territoire français.