Les acteurs MICE de Lviv comme un marqueur de la résilience ukrainienne

1729

Les acteurs du MICE de la ville ukrainienne de Lviv se mobilisent et donnent un exemple de la résilience et du courage de tout un peuple.

Le communiqué de presse reçu ce mardi 29 août émanait du Convention Bureau de Lviv... On a cru, dans un premier temps, que notre mémoire nous trahissait : que cette Lviv n'état pas cette ville de l'est de l'Ukraine, tant une communication "MICE" par temps de guerre nous paraissait improbable.

Et pourtant il s'agissait bien de la très belle ville ukrainienne (la plus riche en monuments remarquables du pays, caution UNESCO à la clé), sise à quelque 70 km de la frontière polonaise. Quant au message délivré, il est, à vrai dire, assez poignant puisqu'en soulignant les efforts et les initiatives consentis par les acteurs MICE de la ville depuis le début de la guerre, il dit, bien au-delà, la résilience et le courage de tout un peuple.

Solidarités

Ce sont, par exemple, ces organisateurs d'events qui se sont mués en logisticiens de l'aide humanitaire. Ces restaurants et ces traiteurs qui nourrissent les forces de défense. Ces hôtels qui ouvrent leurs chambres à des habitants de Kiev ou à des volontaires étrangers. En fait, durant la guerre, deux hôtels ont ouvert à Lviv : le Best Western Market Place et l'Emily Resort and SPA, dont les caves et bars servent d'abris aux civils. Quant au Leopolis Hotel Lviv, dont les chambres sont à disposition, sa cave à cigares est désormais un entrepôt rempli de bouteilles thermos, de générateurs, de lampes rechargeables et de bougies.

C'est encore le cluster IT de la ville dont les entreprises, souvent spécialisés dans les architectures de systèmes et l'analyse financière, ont mis leur expertise technologique au service des reportings militaires ou en soutien à la conception d'un centre se santé mentale pour dédiés aux vétérans. C'est l'Arena Lviv Stadium qui s'est mué en vaste hub humanitaire. Tout comme l'opéra (notre photo). Ou encore l'Office du tourisme dont les bureaux ont été transformé en media center au début du conflit et qui, aujourd'hui, organise des événements de solidarité afin de collecter des fonds pour l'Ukraine.

Etat d'esprit

C'est enfin un état d'esprit... Celui de Yuliia Katynska, responsable du Convention Bureau de Lviv qui, en ces temps de guerre, parle de la situation comme d'un "verre à moitié plein" mais se refuse à parler de "verre à moitié vide". Ou celui d'Anna Petrova, propriétaire de MMP Forums et de BTL Group, qui considère que, dès que ce sera possible, les conférences, congrès et salons reviendront plus nombreux encore qu'avant la guerre, qu'en attendant "il faut juste être fort". Et aussi celui de ces organisateurs qui ont choisi de programmer leur événement à Lviv, malgré tout :

  • Conférence de la Société européenne des femmes dans la recherche théologique (ESWTR), 2023.
  • Conférence internationale ABDOS, 2024.
  • Atelier Wilhelm Bernhard, 2025.
  • Rencontres Européennes de Cristallographie (ECM) 2025.
  • 6e Conférence internationale « Villes historiques de l'UNESCO, patrimoine de la paix » 2025.
  • Conférence internationale sur les composés solides d'éléments de transition (SCTE), 2026.