CWT M&E Future Trends Report 2020 : optimisme de rigueur malgré un contexte agité

Le poids des millennials et l’arrivée des centennials auront d’importantes conséquences sur le segment Mice en 2020, selon le dernier rapport Future Trends de CWT M&E. Avec des préoccupations croissantes pour les entreprises, liées surtout à l’environnement et la sécurité.

- Publicité -

Le 8ème rapport annuel CWT M&E Future Trends Report porte sur l’année 2020. Il a mobilisé datas et experts de huit pays sur tous les continents. CWT Meetings & Events, la division des réunions et événements de CWT dans le monde, table dans ce document sur une croissance de 8 % du secteur en 2020, malgré un contexte géopolitique et économique agité. Au niveau mondial, le rapport souligne le fait que la guerre commerciale prolongée entre les États-Unis et la Chine laisse place à une incertitude dans le monde des affaires. En Asie, les manifestations à Hong Kong risquent d’avoir un fort impact régional si la contestation se poursuit.

En Europe, l’avenir du Brexit et ses répercussions sur l’Union Européenne suscitent l’inquiétude, même si la baisse de la livre a paradoxement favorisé le tourisme outre-Manche. Londres conserve d’ailleurs sa première place parmi les des dix premières villes pour les tendances prévisionnelles des réunions et événements 2020 en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, comme nous l’annoncions récemment dans notre article Réunions et événements Paris et Francfort retrouvent des couleurs.

Sur le contenu des manifestations elles-mêmes, CWT M&E constate que la durée pour organiser un événement diminue encore (50 jours aujourd’hui), que l’événement rassemble moins de monde (45 personnes en moyenne), et que le coût par participant et par jour baisse encore.

La sécurité est clairement une préoccupation croissante des entreprises. «On voit clairement l’impact des Gilets jaunes en France. C’est d’ailleurs en partie la raison pour laquelle sont de plus en plus choisies des villes secondaires pour l’organisation d’événements, souvent considérées comme plus sûres», note Saskia Gentil, Vice President of Global Sales de CWT M&E.

Sur les voyages d’incentive, le rapport montre une évolution «vers des expériences authentiques, dégageant plus de sens, permettant aux participants de vivre un moment unique. Et pour les satisfaire, il nous faut être davantage inventif, créatif», poursuit Gwenaël Mulin, directrice générale France de CWT M&E, citant entre autres exemples les «learning expéditions» à la découverte d’autres cultures d’entreprise.

Cette tendance s’accompagne de l’attrait croissant pour des destinations moins habituelles. Parmi les destinations davantage citées en 2020 sur l’incentive : le Népal, la Namibie, la Colombie, le Liban, le Costa Rica… Ces choix soulèvent parfois des questions de sécurité. Ainsi, 42 % des voyageurs ont fait l’objet d’une évaluation des risques avant leur départ, dans le cadre du processus de validation des déplacements, soit une augmentation de 5 % par rapport à l’année précédente.

Outre la sécurité, l’autre préoccupation croissante des entreprises concerne l’impact du changement climatique. Les voyages incentives green se classent ainsi au premier plan pour 2020, selon les conclusions de CWT M&E. Parmi les autres initiatives durables, on note la replantation d’arbres et les interventions dans les écoles.

Gwenaël Mulin souligne par ailleurs le poids croissant des millenials, lesquels seront le plus grand groupe de voyageurs d’affaires au monde dès 2024, et sur l’arrivée sur le marché du travail des centennials (nés à partir de 1996). Ceux-ci représentent le premier groupe natif du numérique, n’ayant jamais connu un monde sans Internet, smartphones et applications.

«Non contents d’assister à des événements, les millenials et les centennials utilisent la technologie pour ‘participer’ activement à l’expérience – avant, pendant et après l’événement. Les organisateurs réagissent avec des innovations qui mettent l’accent sur la possibilité de personnaliser les expériences et de mesurer l’engagement qui en résulte», constate Derek Sharp, Senior Vice President and Managing Director chez CWT M&E.

Le smartphone est bien sûr l’outil phare de la nouvelle génération Z. Ainsi, on soulignera les nouvelles fonctionnalités développées pour les appareils mobiles, avec par exemple des applications qui vont au-delà de la recherche d’itinéraires, afin de permettre aux organisateurs de créer un plus haut degré de personnalisation pour les participants. CWT M&E estime que le nombre d’applications événementielles créées depuis 2017 a bondi de 83 %, tandis que le pourcentage de participants téléchargeant des applications est passé de 50 % en 2017 à 74 % en 2019.