[Retour Lauriers2021] FCM Travel : « Notre objectif : dépasser les niveaux de 2019 »

Lauréat du prix dans la catégorie « Meilleure expérience voyageur » lors de la dernière édition des Lauriers du Voyage d’Affaires, FCM Travel a su séduire le jury grâce à son ADN et ses valeurs. Stéphane Lormant, directeur ventes et marketing France et Suisse, revient sur ce prix et dévoile sa vision pour 2022. 

Qu’est ce que cela représente d’être élu « Meilleur acteur du voyage d’affaires » ?

Stéphane Lormant : Ce prix nous fait très plaisirs. Nous sommes fiers de voir que le jury a été sensible à nos arguments, notamment dans un contexte de crise. Nous pensons également a nos équipes qui le méritent amplement car nous leur en avons demandé beaucoup. La questions pour nous désormais est : « Comment préparer l’après-crise ? », car nous sommes convaincu qu’il y aura une reprise. Chez FCM nous avons vécu notre première décroissance depuis notre création et il est important de conserver notre ADN et de maintenir la confiance collective, que cela soit en interne ou avec nos clients.

Quels sont vos objectifs pour 2022 ?

Nous avons beaucoup travaillé sur l’implémentation avec le renouvellement de nos clients du marché public, en plus de nos nouveaux clients. Il y aura donc un grand travail d’absorption dans un premier temps, du coup … on recrute ! Puis nous allons continuer de développer l’entreprise et nos produits, notamment avec le lancement de FCM Platform que nous allons continuer de déployer et d’alimenter ou bien encore le rachat de SHEP. Nos objectifs en 2022 sont le déploiement produit et commercial, renforcer nos équipes au niveau monde et dépasser les niveaux de 2019. Nous sommes sur une dynamique de croissance et je tiens à témoigner de notre optimisme concernant le futur. Si le marché du BT devait évoluer, nous évoluerons avec et nous souhaitons être moteur de cette évolution.  

Que peut-on souhaiter au marché pour cette nouvelle année ?

J’aimerais que les voyageurs et les entreprises retrouvent la liberté de se déplacer grâce à l’amélioration du contexte sanitaire, sécuritaire et politique. Qu’ils y intègrent également des considérations environnementales, de confort ou bien encore de bien-être. Je suis également pour que les acteurs entre eux arrivent à s’entraider pour sortir de cette crise et que les clients les bousculent en les challengeant. Pour nous en tout cas, chez FCM, c’est une bonne chose que le secteur soit dynamique.