Worklib rachète Neo-Nomade et lève 10 millions d’euros

189

La jeune pousse spécialisée dans l’aide à l’organisation du travail hybride en entreprise met la main sur Neo-Nomade, plateforme de réservation d’espaces de coworking et lève 10 millions d’euros. 

Worklib finalise un premier tour de table à hauteur de 10 millions d’euros auprès de Starteq, Alpha Star, Accor et Sébastien Bazin. La jeune pousse spécialisée dans l’organisation du travail hybride met également la main sur startup française Neo-Nomade. Cette première acquisition devrait lui permettre d’accélérer sur le marché du coworking et d’étoffer son offre. L’objectif final : se développer à l’international, principalement en Europe et « devenir le leader européen de la gestion du travail hybride ». Contacté par nos soins, Baptiste Broughton, co-fondateur de Neo-Nomade et désormais co-CEO de Worklib, revient sur la fusion des deux entreprises : « Côté Neo-Nomade nous nous attaquions à une verticale assez étroite avec cette idée de proposer un point de consommation unique aux entreprises. Avec Worklib, notre vision était alignée, nous souhaitions mettre à disposition une seule et même application qui réponde à toutes les demandes liées au travail hybride. » Un rachat sous fond de complémentarité des deux entreprises, où la « petite nouvelle » acquiert l’acteur historique. Abandonnant la marque Neo-Nomade, l’intégralité des flux de réservations basculeront quant à eux intégralement sur Worklib à partir de septembre prochain. 

> A lire aussi : Le travail hybride pour un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ? 

Concernant la levée de fonds à hauteur de 10 millions d’euros, Baptiste Broughton nous confirme que ce financement vise à accélérer l’internationalisation de l’entreprise. « Il y a une vraie demande de la part de nos clients en Europe. L’objectif est de nous tester au Benelux dès cette année et d’être présents dans 3 ou 4 pays d’ici 2024. Etant donné que notre ADN est très tech, la R&D représente un investissement important. Nous avons également pour projet d’agrandir nos équipes commerciales et de continuer la prospection en France qui reste notre marché principal », conclut-il. 

Fondée en 2021 par Alexandre Cadain et Charles Vestur, Worklib permet aux entreprises de piloter l’organisation hybride en organisant le flex-office, l’occupation des espaces ou bien encore d’encadrer le télétravail. Pour les salariés, la jeune pousse permet d’accéder à tous les espaces de travail de l’organisation et de les réserver en fonction de leurs usages et des personnes avec qui ils interagissent.