IFTM 2023 : Air France souhaite devenir le leader dans la décarbonation de l’aérien

384

La compagnie aérienne fait le bilan de l’été passé et donne ses perspectives en matière de décarbonation. L’objectif : devenir le leader en la matière. 

A l’occasion du salon IFTM, Air France a invité les journalistes à participer à son point d’activité. Selon Henri Hourcade, directeur du marché France d’Air France, l’été 2023 fut très positif et avoisine les niveaux prépandémiques. Côté performance, la compagnie assure avoir appris de l’été 2022 concernant la gestion des bagages et la fluidité du parcours voyageur. « Nous avons transporté jusqu’à 137 000 passagers par jour et les perspectives sont très positives pour le reste de l’année 2023 », ajoute-t-il. Une progression qui devrait se poursuivre, notamment grâce à la réouverture de la Chine : « Les voyageurs français sont au rendez-vous et sont aussi très présents sur les destinations comme le Japon ou la Corée ». Dans le reste du monde, le marché reste stable, malgré les tensions géopolitiques comme dans la région du Sahel ou Niamey (Niger). La compagnie annonce qu’elle desservira Abu Dhabi dès cet hiver et que les ventes démarrent « très fort ».

> A lire aussi : Air France : prolongation des suspensions de vols vers le Mali, le Niger et le Burkina Faso

Sur sa feuille de route, Air France souhaite monter en gamme en continuant d’investir dans le renouvellement et modernisation de sa flotte : « C’est un budget de plus d’un milliard d’euros par an », précise Henri Hourcade. Pour rappel, la compagnie a récemment passé une commande de 50 A350 900 et 1000. En parallèle, après l’ouverture de son salon à San Francisco, le prochain ouvrira à Los Angeles en 2024, année des Jeux Olympiques. Concernant son plan de décarbonation, la compagnie assure vouloir devenir le leader du transport aérien. « Notre premier levier est le renouvellement de la flotte et les carburants durables. Sur l’année 2022, AF a acheté 17% du SAF disponible dans le monde. Nous nous engageons également dans le développement de la filière », précise le directeur du marché France. En parallèle, elle continue de former ses pilotes à l’écopilotage et à renforcer son partenariat avec la SNCF sur la partie intermodale. 

> A lire aussi : Air France fait (discrètement) évoluer le prix d’accès à ses salons