Point aérien : TAP Air Portugal, aéroport de Nantes, Air Antilles et Air Guyane…

256

Cette semaine dans le point aérien, TAP Air Portugal va être privatisée, l’aéroport de Nantes voit ses travaux repoussés et Air Antilles trouve un repreneur, contrairement à Air Guyane

Le gouvernement a officiellement annoncé que la compagnie nationale serait privatisée d’au moins 51% de son capital. Lufthansa s’est montrée particulièrement intéressée, ajoutant que les deux compagnies « se compléteraient très bien, notamment grâce au réseau de routes de TAP à destination et en provenance de l’Amérique du Sud ». Pour rappel, IAG et Air France-KLM sont également entrés dans la course. 

En parallèle, le 29 septembre dernier, l’Etat a annulé l’appel d’offres pour une nouvelle concession et la réalisation d’importants travaux à l’aéroport de Nantes. Les travaux sont donc une nouvelle fois reportés. Ils concernent notamment la modernisation de l’aérogare, le rallongement de la piste et l’amélioration des voies d’accès. Selon l’exécutif, un nouvel appel d’offres devrait être lancé avant la fin de l’année, le précédent ayant été annulé en raison « d’une insuffisance de concurrence dans la procédure d’appel d’offres ». Dans cette nouvelle procédure, l’État prévoit de mettre à jour le cahier des charges, notamment en ce qui concerne les questions environnementales.

Enfin, le tribunal de commerce de Pointe-à-Pitre a prononcé la liquidation de la compagnie Air Guyane, vendredi 29 septembre. La société Air Antilles, issue du même groupe, Caire, a, elle, trouvé un repreneur. Lancée le 2 août dernier, la procédure de liquidation judiciaire touche donc à sa fin et 78 salariés devraient être licenciés. La société Cipim, holding du groupe Edéis est la nouvelle propriétaire d’Air Antilles. 120 postes seront sauvés sur les 218 existants.