La Slovénie se cherche une compagnie nationale

Après la récente faillite d’Adria, Lufthansa rejette la proposition gouvernementale de constitution d’une compagnie nationale slovène.

- Publicité -

D’après une analyse du cabinet ForwardKeys, la faillite de la compagnie nationale slovène Adria Airways, le 30 septembre dernier, entraînera une réduction importante de la connectivité depuis l’aéroport de Ljubljana cet hiver. Les destinations clés que sont l’Autriche, l’Allemagne et la France étaient couvertes par Adria respectivement à 99,6 %, 87,3 % et 50,8 % de la capacité en sièges sur les vols au départ de ces pays.

C’est une des raisons pour lesquelles le gouvernement slovène s’active à reconstituer une compagnie nationale. A ce titre, une délégation slovène conduite par le secrétaire d’État au ministère de l’Économie et des dirigeants de Lufthansa se sont rencontrés à Francfort début novembre. La Slovénie aurait proposé la création d’un nouveau transporteur national, en partenariat avec le groupe allemand, qui serait lancé vers la fin février 2020 avec une flotte de dix à douze avions. Proposition écartée par Lufthansa.

En attendant, des compagnies existantes – en grande partie du groupe Lufthansa – comble partiellement les créneaux laissés libres par Adria. D’après le cabinet ForwardKeys, étant donné l’attractivité de la Slovénie, le rétablissement d’un trafic comparable à la période Adria, se fera forcément, avec une compagnie nationale ou non. Reste à savoir quand.