L’aéroport Willy Brandt de Berlin devrait ouvrir le 31 octobre

1045

L’ouverture du nouvel aéroport de la capitale allemande – également nommé Brandebourg – a déjà été repoussée six fois. La prudence reste donc de mise…

Un voyage de presse – auquel nous étions convié – était organisé en 2011 à Berlin, afin de visiter le nouvel aéroport Willy Brandt, un mois avant son ouverture. Les travaux sur la plateforme étaient pratiquement terminés. Restaient à régler quelques problèmes techniques et malfaçons. Lesquels s’avéreront suffisamment graves pour mettre en cause la sécurité même du bâtiment et de ses visiteurs, entre les portes automatiques sans connexion électrique, les escaliers mécaniques trop courts ou encore le système de désenfumage aussi compliqué qu’inefficace, comme nous le rapportions dans un précédent article. Depuis cette date, son ouverture a été repoussée six fois !

Aéroports de Berlin-Brandebourg (FBB) a désormais fixé son inauguration officielle au 31 octobre prochain. Au regard des quelques problèmes récurrents, le démarrage avec un trafic réduit, du fait de la pandémie, est perçu comme une chance. Les premiers passagers des compagnies Lufthansa et easyJet (*) découvriront ce jour-là le terminal 1. Lufthansa, Air France-KLM et les autres compagnies traditionnelles seront basées en effet dans ce terminal, ainsi que easyJet ; les autres low-costs seront rassemblées dans le terminal 2 qui n’est toutefois pas encore opérationnel.

Schönefeld, l’aéroport mitoyen de la nouvelle plateforme, devient le terminal BER 5. Tegel, proche du centre-ville (8km), au nord-ouest de la capitale, doit pour sa part fermer définitivement d’ici la mi-novembre, une fois transférée la totalité de son trafic à Willy-Brandt. Précisons que ce dernier est situé à 18 kilomètres au sud-est du centre-ville.

Le nouvel aéroport profite dès son ouverture de liaisons performantes avec Berlin, notamment le train «Airport Express» (35 minutes) et le métro (50 minutes). Willy Brandt, dont les coûts de construction ont quadruplé, par rapport au devis initial, a mis à mal la réputation d’efficacité de notre voisin d’outre-Rhin. A son ouverture, l’aéroport sera le troisième plus important d’Allemagne, après Francfort et Munich, avec une capacité de 45 millions de passagers par an.

(*) la low-cost britannique est aujourd’hui la compagnie la plus importante opérant sur la capitale allemande depuis la reprise d’une partie des activités d’Air Berlin ayant fait faillite en 2017.