L’Iata lance un programme de compensation carbone pour les compagnies aériennes

L’ Aviation Carbon Exchange (ACE), dont le lancement vient d’être annoncé par l’Iata (l’association internationale du transport aérien),est le premier marché centralisé en temps réel pour l’échange des compensations de carbone de l’aviation.

L’ACE est intégré au centre d’échange de l’IATA pour le règlement des fonds liés aux crédits de compensation carbone, permettant un système de règlement transparent et sécurisé qui garantit le paiement et la livraison des crédits de carbone. Ce changement devrait permettre d’accroître l’activité sur le marché de la compensation des émissions de carbone de l’aviation en rendant les transactions plus simples pour les opérateurs aériens.

« Les compagnies aériennes sont sérieuses dans leur engagement à réduire les émissions. Et elles ont besoin d’un outil fiable pour accéder à des crédits carbone de qualité en temps réel », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général de l’IATA. « L’ACE sera un outil clé qui aidera les compagnies aériennes à gérer efficacement ces importantes transactions« , a-t-il précisé dans un communiqué.

Le secteur mondial de l’aviation a réitéré l’engagement de l’industrie à réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre de moitié par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2050, dans une résolution adoptée lors de la 76e assemblée générale annuelle de l’IATA, le 24 novembre dernier.

Une partie importante de cet effort est le système de compensation et de réduction des émissions de carbone pour l’aviation internationale, le premier système sectoriel mondial de réduction des émissions par un mécanisme d’échange.

Le programme mondial CORSIA vise à assurer une croissance neutre en carbone des émissions de l’aviation mondiale à partir de 2021 en obligeant les exploitants de lignes aériennes à acheter des crédits d’émission pour compenser toute croissance supérieure à un niveau de référence de 2019. Les compagnies aériennes achètent également des crédits carbone dans le cadre des engagements individuels des entreprises ou pour compenser les opérations nationales, a déclaré l’IATA.

Le premier échange sur la plateforme ACE vient d’être réalisé par la compagnie aérienne américaine à bas prix JetBlue, qui a acheté des crédits du projet de parc éolien Larimar en République dominicaine.

Les programmes de réduction du carbone de l’ACE comprennent des projets forestiers, des opérations d’énergie éolienne, la protection des écosystèmes et des projets communautaires pour réduire les émissions.