Pour entrer aux Etats-Unis, les « majors » US réclament la généralisation des tests

Airlines for America (A4A), optimiste avec l’arrivée des vaccins, réclame dans le même temps la levée des interdictions de voyage pour l’entrée aux Etats-Unis, remplacées par un programme de tests systématiques. Le groupe de pression se déclare favorable à l’acceptation des deux types de tests antigénique et PCR.

« Nous sommes optimisme et pensons que la fin de cette pandémie dévastatrice est en vue, maintenant que des vaccins sûrs et efficaces sont administrés« , a indiqué Airlines for America (A4A), dans une lettre adressée lundi au vice-président américain Mike Pence. « Cependant, nous savons aussi qu’une action supplémentaire vigoureuse est nécessaire dans les mois à venir pour maîtriser le virus« .

Les « majors » et low-costs américaines (American, Delta, United, Southwest, JetBlue…), réunies au sein de cette organisation, font ainsi pression pour réduire les restrictions aux voyages internationaux. Elles exhortent notamment l’administration à faciliter l’entrée pour les personnes en provenance « d’Europe, du Royaume-Uni et du Brésil ». Les compagnies US réclament l’instauration d’un « programme mondial de tests pour les voyageurs à destination des États-Unis« , comme le rapportent les agences de presse Reuters et Associated Press. Dans la lettre adressée à Mike Pence, A4A indique soutenir une proposition des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) visant à lever les interdictions de voyage existantes et à les remplacer par un programme de tests, pour les voyageurs à destination des Etats-Unis. L’organisation se déclare favorable à l’acceptation des deux types de tests PCR et antigéniques.

Les experts de la santé rappellent toutefois que les tests ne sont pas infaillibles. Les passagers peuvent devenir infectieux dans le laps de temps entre le test négatif et le voyage. Et les tests restent imparfaits. Selon la Food and Drug Administration, les tests antigéniques donnent des résultats plus rapides que les tests PCR mais « ont davantage de chances de manquer une infection active« .

Rappelons que le Canada exige un test négatif, à compter de ce jeudi 7 janvier,  pour toutes les arrivées sur son sol depuis l’étranger. En septembre dernier, l’Association internationale du transport aérien (IATA) avait déclaré qu’elle soutenait les tests « pré-vol » pour tous les passagers internationaux.