Toulouse-Blagnac: trafic en légère baisse depuis le début de l’année

Alors qu’il n’avait cessé de progresser depuis 5 ans, le trafic passagers a enregistré des chiffres en baisse, 5 mois sur 8, depuis le début 2019.

- Publicité -

Cinquième aéroport de France, et troisième de province (après Nice et Lyon), l’aéroport Toulouse-Blagnac (ATB) a vu son trafic baisser de 3,4 % en août 2019, par rapport à 2018, après avoir chuté de 3,5 % en juillet. Cela ne reflète toutefois pas la tendance de l’année. Depuis début 2019, la baisse est bien moindre, avec un recul de 0,5 % du nombre global de passagers de janvier à août, par rapport à 2018.

Pour le mois d’août, 779 369 passagers ont voyagé via Toulouse-Blagnac. le trafic national chute de 3,3% et l’international de 2,4%. Avec 336 649 passagers, la part du segment low cost représente 43,3% du trafic total.

La navette avec Paris reste toujours très fréquentée: le trafic est en légère hausse (+0,4%), avec une forte progression sur Paris-Charles-de-Gaulle (+15%, 84 328 passagers) qui compense le repli sur Paris-Orly (-9,7%, 95 154 passagers). En région, le trafic est en recul (-9,4%, 
100 903 passagers). Au niveau international, le trafic sur Londres domine, avec 82 929 passagers (-1,7%) répartis sur quatre aéroports de la capitale anglaise. À noter que le trafic sur l’Afrique du Nord progresse (+0,4%), mais avec des résultats contrastés sur la Tunisie (+12,7%, 12 330 passagers), l’Algérie (+4,0%, 19 049 passagers) et le Maroc (-8,5%, 20 383 passagers).

Cette baisse de trafic « n’est pas un sujet d’inquiétude », estiment les responsables d’ATB. « Nous pensons qu’il s’agit d’une baisse temporaire, et que le trafic cumulé à fin août (sur les huit premiers mois de l’année) montre que le trafic 2019 est stable (-0,5 %, ndlr). De plus, les projets de développement long-courrier, à partir d’avril 2020, tels qu’Air Canada sur Montréal, ou moyen-courrier (Tel Aviv, avec easyJet) nous offrent des perspectives de croissance. »