Transport aérien : sécurité sanitaire grâce à l’e-learning

Butterfly Training (entreprise spécialisée dans l’ e-learning dédié au transport aérien), Avico (acteur majeur de l’affrètement en Europe) et Ladybird Ground Services (services de nettoyage avion et armement cabine) ont joint leurs efforts pour mettre à disposition des acteurs des aéroports une sensibilisation à la sécurité sanitaire, dont toutes les recettes seront reversées à Aviation Sans Frontières pour lutter contre le Covid-19 en Afrique.

Comment reprendre l’activité tout en protégeant les collaborateurs et les clients ? C’est aujourd’hui, une question primordiale pour tous les décideurs du transport aérien et du monde aéroportuaire, car la co-activité entre de nombreux métiers et les flux importants de passagers créent des difficultés importantes à la mise en œuvre de la distanciation sociale, et donc imposent un renfort des mesures barrières.

Ladybird Ground Services, filiale du groupe Avico spécialisée dans le nettoyage avion, a rapidement revu ses process pour y adjoindre des mesures de désinfection spécifiques des appareils sans mettre en cause la sécurité des personnels, et a ensuite étendu ses services de désinfection aux véhicules, aux engins de piste et aux locaux.

Il est devenu rapidement évident pour Butterfly Training, filiale du groupe Avico spécialisée dans les formations en ligne, qu’il serait essentiel de sensibiliser sans tarder tous les personnels des aéroports aux nouvelles mesures sanitaires que les aéroports et les entreprises mettront en place pour reprendre le travail sans se mettre en danger, ni compromettre la santé de leurs collègues et des passagers.

Une formation en e-learning d’une vingtaine de minutes a donc été rapidement conçue et sera mise à la disposition de la communauté aéroportuaire dès le 1er mai, après avoir été proposée à la validation des organismes officiels et de ses plus importants acteurs (Ministère de la Santé, DGAC, Fédération Nationale de l’Aviation Civile, Chambre Syndicale de l’Assistance en Escale, Union des Aéroports Français).

Le but de cette initiative n’est pas financier, puisque la formation est proposée pour la somme symbolique de 1 euro, et que toutes les recettes seront reversées à l’association Aviation Sans Frontières pour lutter contre le Covid-19 en Afrique.