2020, l’heure des bilans (7/7) – La technologie

La crise liée au coronavirus a contraint les entreprises à adopter de nouveaux outils, modes de travail et de d’adapter plus largement leur offre. Mais la révolution digitale dans le marché du Business Travel a-t-elle eu lieu ? Pour sûr, la technologie a joué un rôle majeur pour garder un minimum d’activité et repenser notre façon de voyager lorsque la reprise aura lieu.

Si la démocratisation du télétravail a poussé les entreprises et les salariés à adopter de nouveaux outils et à revoir leur organisation, quand est-il de la révolution digitale des entreprises du Business Travel ? Régulièrement pointé du doigt pour son manque d’innovation et son modèle peu, voire inchangé depuis de nombreuses années, la crise du COVID-19 aura permis au secteur de se renouveler. Chez AMEX cette « pause » aura permis aux équipes de finaliser des projets laissés de côté par « manque de temps » et d’innover en un temps record afin de s’adapter aux contexte de crise. Ainsi est né la solution Travel Vitals, qui n’est autre qu’une plateforme ouverte intégrant davantage la gestion de risques. Pour FREE NOW, cela aura été l’occasion de passer (enfin) à la digitalisation des notes de frais en s’associant avec Amadeus. Rydoo mise également sur l’amélioration de la digitalisation des notes de frais en ajoutant de nouvelles fonctionnalités à sa solution en 2020. Globalement, la majorité des entreprises, que cela soit les TMC ou SBT, ont dû innover rapidement durant cette crise et proposer des solutions 100% digitales plus complètes, misant sur le partage des données et l’information.

L’hospitalité aseptisée mais connectée 

Du côté des hôteliers, la crise est venue totalement bouleverser leur façon de fonctionner et redéfinir ce que l’on appelle « l’hospitalité ».  Pour Mathieu Pollet, CEO de LoungeUp, la Covid-19 a permis d’accélérer le processus de dématérialisation client, répondant à un besoin immédiat de distanciation sociale et de plus largement, de digitalisation. Chez citizenM, le parcours 100% « contactless » est devenu une priorité au fur et à mesure de l’avancée de l’épidémie. Le groupe a ainsi accéléré le développement de sa nouvelle application mobile qui permet, entre autre, de réaliser son check-in/out depuis son smartphone et d’utiliser ce dernier comme clé de chambre. A la question , est-ce que le contexte actuel poussera les hôteliers à sauter le pas en matière de transformation digitale ? Mathieu Pollet en est persuadé : « Notre sensibilité à la sécurité sanitaire va forcément être plus accrue. La crise va perdurer et il faudra prendre de nouvelles habitudes. Je pense que les hôteliers vont se rendre compte que dématérialisation n’est pas synonyme de déshumanisation de la relation client. Ce qui compte, c’est de montrer des petits signes de reconnaissance et de personnalisation ».

L’aéroport connecté 

Au sein des aéroports, les changements à venir (ou qui ont déjà eu lieu) seront notables. La crise du coronavirus ayant très fortement impacté le trafic aérien, les aéroports ont dû revoir entièrement leurs process pour garantir la sécurité des voyageurs et du personnel. Ainsi, l’automatisation et le parcours sans contact deviennent une priorité à travers le monde. Application mobile, contrôles biométriques, automatisation de la gestion des bagages …. Tout est désormais pensé pour que les contacts physiques soient drastiquement réduits, et ce, tout au long du parcours voyageur. A Mumbai, l’aéroport International Chhatrapati Shivaji Maharaj s’est doté il y a peu de 50 bornes mobiles, développées par SITA, afin d’offrir aux voyageurs un parcours 100% sans contact pour s’enregistrer sur leur vol. Ces bornes mobiles permettent aux voyageurs d’utiliser leur smartphone pour interagir avec les kiosques présents à l’aéroports. Il n’est donc plus nécessaire de toucher chaque borne pour pouvoir s’enregistrer ou avoir accès à des informations sur son vol. Si l’automatisation et la digitalisation des process et du parcours voyageur étaient déjà sur la feuille de route du secteur aérien, la crise de la COVID-19 a été un véritable accélérateur de projets et a engendré de nombreux bouleversements, notamment d’un point de vue sanitaire. « Jusqu’à présent, l’industrie du transport aérien s’est concentrée sur la sûreté et la sécurité, principalement en ce qui concerne les avions et les procédures de sécurité. Après 2020, notre industrie ajoutera-t-elle la santé comme l’une de nos principales considérations pour les voyages ? […] C’est pourquoi nous développons des solutions  évolutives qui permettront aux acteurs du secteur d’être mieux armés à l’avenir, contre de nouvelles crises sanitaires potentielles », a déclaré Sergio Colella, Président de SITA Europe.

En conclusion, si cette crise sanitaire a marqué l’arrêt forcé du marché, la période a permis à certains de revoir leur feuille de route et d’innover pour répondre aux besoins immédiats et futurs des voyageurs d’Affaires. Que cela soit pour les secteurs de l’aérien, des TMC, des SBT ou bien encore en entreprise, il y aura un avant et un après 2020 pour le marché du Business Travel.