#awft20 – A World for Travel, vivement le mois de mai !

Par le biais d'un rendez-vous virtuel, quelques-uns des intervenants ont donné un avant-goût de ce que sera le forum A World for Travel les 10 et 11 mai prochain, à Evora, au Portugal.

Rien moins que quatre ministres du Tourisme - du Portugal (Rita Marques), de France (Jean-Baptiste Lemoyne), du Kenya (Najib Balala) et de Jamaïque (Edmund Bartlett), le secrétaire général de l'UNWTO (Zurab Pololikashvili), la présidente du World Travel and Tourism Council (Gloria Guevara), l'explorateur Mike Horn... Où pouvait-on côtoyer en toute simplicité ce casting de rêve auquel s'ajoutait des acteurs majeurs du tourisme ? Au rendez-vous virtuel AWFT, qui s'est tenu ce jeudi 5 novembre, sorte de teaser du forum à proprement parler qui aura lieu au printemps prochain au Portugal.

Il y avait aussi les modérateurs qui animeront conférences et tables rondes :

  • Ramzi Khoury, Chef du service Informations de la chaîne jordanienne ROYA TV
  • Claire Irvin, responsable du service "Travel", du quotidien britannique The Telegraph
  • Maribel Rodrigues, Senior Vice President du World Travel and Tourism Council
  • Oliver Martin, associé de Twenty31 Consulting Inc.
  • Debbie Flynn, Managing Partner, Global Travel Practice, chez FINN Partners
  • Dr. Alessandra Priante, Director, Regional Department for Europe, à l'UNWTO

Des profils différents, des origines diverses, mais un point commun : ils sont tous des observateurs attentifs du monde du tourisme.

Au fil des débats qu'ils animeront, sur quels sujets auront-ils envie d'interroger les membres de leurs panels ?

  • Sur la transformation nécessaire de l'industrie du tourisme, rendue imprieuse par la crise actuelle
  • Sur l'articulation, dans cet effort de réinvention, entre le local et l'international, les gouvernements et les acteurs de l'industrie
  • Sur la façon de réassurer les voyageurs
  • Sur l'impératif environnemental
  • Sur une alternative au tourisme de masse
  • Sur le redémarrage du business travel
  • Sur le vecteur de soft power et de promotion du multilatéralisme qu'est le tourisme à une époque où les Etats se replient sur eux-mêmes, où les frontières se ferment, où les tensions s'accroissent
  • Sur la nécessité de coopération - une trêve de la compétition - entre acteurs du tourisme, qu'Alessandra Priante résuma d'un "no togetherness, no progress"
  • Sur la nécessité de replacer l'humain "au cœur de la plus humaine des industries", le tourisme

Chacun de ces six modérateurs a insisté, à sa façon, sur l'absolue nécessité à agir pour transformer la façon de voyager et de vendre du voyage. Chacun, aussi a insisté sur une méthode : avant l'action, la réflexion. Le forum A World for Travel a l'ambition d'y contribuer.

Revivre l'avant première en vidéo