Paris-Charles de Gaulle, aéroport le plus stressant d’Europe

406

Un premier prix dont l'aéroport parisien se serait bien passé. En cause : son éloignement du centre parisien, la densité de son trafic et son offre de restauration insuffisante.

L'entreprise StressFreeCarRental a commandé une étude comparant les dix plus gros aéroports européens pour les classer en fonction de leur dimension anxiogène. Les auteurs de l'enquête considèrent que la distance entre l'aéroport et la métropole qui y est rattachée, le coût du stationnement, la présence et le nombre de restaurants et la facilité d'accès au réseau wi-fi sont des critères importants de stress. Ils constituent les quetre facteurs clés de l'étude.

Paris-Charles de Gaulle a été désigné "aéroport le plus stressant" pour les voyageurs en partance. L'aéroport parisien est situé à plus de 40 km du centre-ville (c'est ce que prétend l'étude, c'est davantage une trentaine de kilomètres, d'après nous) et propose relativement peu de restaurants compte tenu de sa taille.

Heathrow arrive en deuxième position avec le pire bilan en matière de retards parmi tous les aéroports les plus fréquentés d'Europe.

 À la troisième place, Gatwick - à 45,7 km de Londres, c'est le plus éloigné du centre de sa métropole, de sorte que les passagers arrivent souvent fatigués même avant l'enregistrement.

A noter que l'aéroport de Francfort (7ème) est le plus cher en termes de stationnement : 234€ la semaine (234 €) - une grande différence par rapport à la place la moins chère, l'aéroport Leonardo Da Vinci-Fiumicino à Rome, en Italie, qui ne coûte que 20 € pour la même durée.

Mais il est également l'aéroport le plus proche du centre-ville, à seulement 13,3 km, suivi de Barcelone à 13,7 km et d'Istanbul à 17,2 km de distance.

 L'aéroport Josep Tarradellas Barcelona-El Prat en Espagne a été classé comme l'aéroport le moins stressant en Europe, avec l'un des trafics de passagers les plus bas, des frais de stationnement bon marché, peu de retards au départ et la proximité du centre-ville de Barcelone.

Ici, l'intégralité de l'enquête.