Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


ACI Europe tacle l'association aérienne A4E


Depuis sa création en début d'année, l'association Airlines for Europe défend les intérêts des compagnies aériennes européennes comme Air France, Lufthansa, IAG ou Ryanair, et plaide pour une baisse des taxes aéroportuaires en mettant en avant qu'elles ont augmenté de 80% sur les 21 plus importantes plates-formes de la région depuis 2005. L'ACI Europe a présenté le 9 juin 2016 une étude qui dément ce chiffre. L'augmentation n'aurait été "que" de 25,4%.



Stephen Finn - Fotolia.com
Stephen Finn - Fotolia.com
Aéroports contre transporteurs, c'est une bataille traditionnelle. Cette fois, elle se fait à coup de chiffres : après les demandes répétées de l'A4E d'obtenir une baisse des charges, ACI Europe entre dans la danse. L'Association représentant les aéroports européens a dévoilé une étude qui met à mal les chiffres présentés par la nouvelle organisation de défense des compagnies aériennes.

Le document assure que la hausse des taxes sur les 21 plus importantes plates-formes européennes n'est pas de +80% depuis 2005, mais de 25,4%. Ce qui représenterait une augmentation de 3€ par passagers sur 10 ans. ACI Europe met également en exergue que cette hausse est équivalente ou en dessous des augmentations observées dans d'autres domaines importants de la vie quotidienne comme l'éducation (+30.8%), l’électricité (+30.8%) ou l'eau (+25.3%).

L'association met également en avant que les 21 aéroports étudiés dans son rapport ont investi plus de 53 milliards d'euros dans leurs installations au cours des 10 dernières années, permettant ainsi d'augmenter la capacité européenne de 178 millions de passagers soit l'équivalent d'un nouveau Londres Heathrow, CDG et Orly. L'offre a également été améliorée avec une hausse des connexions de 51,6% et de 10,7% pour les dessertes directs. ACI Europe souligne que la satisfaction des voyageurs a également augmenté de 12,4% sur la même période, selon l'étude indépendante ASQ.

Bien décidé à montrer les crocs face à l'A4E, l'organisation représentant les plates-formes européennes met en doute les chiffres présentées par son "adversaire", qui reste naturellement son partenaire: "A4E a aussi assuré que les prix de l'aérien avaient baissé de 20% au cours de la dernière décennie. La façon dont ces chiffres ont été trouvés n'est pas claire, mais les données Eurostat montrent que les ménages européens ont été confrontés à une augmentation de plus de 29% du coût des billets au cours de cette période".

Le directeur général d'ACI Europe Olivier Jankovec ajoute: "A4E et ses membres se conduisent comme dans Alice au pays des merveilles où l'argent pousse apparemment sur les arbres. Mais que cela nous plaise ou non, les gouvernements européens ne sont plus disposés à payer pour les infrastructures aéroportuaires, et les règlements de l'UE interdisent les aides de l'état aux grands aéroports pour des raisons de concurrence. Ce n'est pas ce qui peut se produire dans d'autres parties du monde mais c'est notre réalité en Europe , et cela signifie que les compagnies ont besoin d'accepter de payer une juste part des coûts". Et toc. La parole est aux transporteurs....