Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 18 Juin 2015

ADP et Air France-KLM confirment leurs engagements verts



Dans 6 mois se tiendra en France la 21e "Conférence des Parties" sous l'égide des Nations-Unies. En prévision de cet événement, Aéroports de Paris, Air-France-KLM et le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS) ont confirmé ce 18 juin "leurs engagements d'amélioration de l'efficacité énergétique et d'atteinte, à terme, d'une économie bas-carbone".



dreamstimefree Lars Christensen
dreamstimefree Lars Christensen
Aéroports de Paris, Air-France-KLM et le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS) ont signé une déclaration commune présentant leurs engagements dans la lutte contre le dérèglement climatique lors de l'événement «La COP21 vue du ciel» organisé ce 18 juin au Salon du Bourget. Elle a été ratifiée par Marwan Lahoud, Président du GIFAS, Alexandre de Juniac, Président directeur général d'Air France-KLM et Augustin de Romanet, Président directeur général d'Aéroports de Paris en présence des Ministres Laurent Fabius et Ségolène Royal, de Tony Tyler, président de l'Association Internationale des Transporteurs Aériens (IATA) et de Philippe Ciais du GIEC.

Les engagements chiffrés sont :
Pour Aéroports de Paris :
· diminuer les émissions de CO2 de ses infrastructures aéroportuaires par passager de 50% entre 2009 et 2020i, tout en développant le trafic
· améliorer sa performance énergétique de 1,5% par an sur la période 2016-2020ii, ce qui représentera environ 15% entre 2009 et 2020
· établir la part d'énergies renouvelables dans la consommation finale de ses aéroports à 15% en 2020

Pour Air France - KLM :
. réduire les émissions de CO2 de ses opérations aériennes de 20% d'ici 2020 par rapport à 2011, exprimées en grammes de CO2/passager/km (la consommation en 2011 = 93 g CO2/pax/km, en  2014 = 86 g CO2/pax/km)
· améliorer de 20% la performance énergétique de ses installations fixes d'ici 2020 par rapport à 2011, exprimée en eq. kWh/m²
· mobiliser tous les acteurs pour promouvoir la création d'une filière de biocarburants pour le transport aérien en France et aux Pays-Bas

Pour les industriels du GIFAS :
· faire converger les innovations technologiques issues du CORAC (COnseil pour la Recherche Aéronautique Civile) afin que les nouveaux appareils réalisent une réduction de 50% des émissions de CO2 en 2020 et de 75% en 2050 (référence année 2000)
· soutenir l'objectif de la Commission Européenne d'une production de 2 millions de tonnes de biocarburants aéronautiques en 2020, grâce à des actions d'accompagnement et de validation de la chaîne de mise en œuvre
· poursuivre la réduction de l'empreinte carbone de leurs sites et de leurs activités industrielles à chaque étape du cycle de vie, en associant l'ensemble de la filière.

Pour mémoire, le transport aérien mondial est l'origine de 2% des émissions mondiales de CO2 d'origine humaine. Le secteur s'est engagé, dès 2009, "en se donnant des objectifs ambitieux et proactifs notamment par une croissance neutre en émissions de CO2 à partir de 2020".