Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 17 Décembre 2009

AF 447 : pas d'explications



Le deuxième rapport du Bureau d'Enquêtes et Analyses sur l'accident du Rio Paris d'Air France ne pourra pas satisfaire les familles et les collègues des voyageurs disparus: il ne trouve pour l'heure toujours pas d'explication à la disparition du vol.



"A ce stade de l'enquête, et malgré les analyses approfondies menées par le BEA à partir des éléments disponibles, il n'est toujours pas possible de comprendre les causes et les circonstances de l'accident", peut-on lire dans le rapport publié sur le [site Internet du BEA]urlblak:http://www.bea.aero/fr/enquetes/vol.af.447/vol.af.447.php. "Le BEA confirme sa première analyse, à savoir que "le phénomène d'incohérence de mesure de vitesse a été l'un des éléments d'une chaîne d'événements ayant conduit à l'accident, mais ne peut l'expliquer à lui seul", ajoute le texte.
Derrière l'analyse de vitesse, il faut voir la mise en cause des fameuses sondes Pitot, qui ont depuis été changées sur tous les appareils de la compagnie (et d'autres). Le BEA souhaite en modifier le processus de certification, et a reçu d'ailleurs le soutien de l'Agence européenne de sûreté aérienne (AESA) , jugeant qu'il faut "adapter" la réglementation. Mais le Bureau d'enquêtes indique par ailleurs que les circonstances exactes de l'accident ainsi que ses causes n'avaient toujours pas été déterminées.