Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Aérien: le trafic porté par l'international en mars


La DGAC a publié son analyse mensuelle du trafic aérien pour le mois de mars. Il reste orienté à la hausse (+0,8 %) malgré un effet calendrier défavorable (décalage des vacances d’hiver en Ile-de-France). Sur l’ensemble du premier trimestre, la croissance s’élève à + 3 % soit près d’un million de voyageurs supplémentaires.



La croissance du trafic a été soutenue par le développement du secteur international (+1,2% en mars et +3,8% sur le trimestre) alors que le marché intérieur tend à une certaine stabilité (-0,5% en mars, +0,3% sur le trimestre).
En effet en mars, le segment domestique a une nouvelle fois été marqué par le repli très sensible des liaisons transversales (-5,5 %) alors que les vols province-province connaissent une croissance mesurée, mais régulière (+1,1% en mars, +1,3% sur le trimestre).
À l’international, la hausse du trafic se vérifie avec l’ensemble des continents à l’exception de la zone Asie-Pacifique en léger retrait. Mais elle demeure parmi les marchés les plus dynamiques avec une croissance de +4,6 % sur le trimestre. En mars comme pour l’ensemble du 1er trimestre 2014, l’Europe hors UE et l’Afrique affichent les plus fortes progressions. «La conjoncture demeure défavorable aux transporteurs français (-0,9% en mars) alors que leurs concurrents étrangers portés par la croissance de leur activité à l’international, progressent assez sensiblement (+2,4%). Néanmoins, le différentiel de croissance en défaveur du pavillon national se réduit légèrement à -3,3 points ; sur le premier trimestre, celui-ci atteint -3,8 points», précise le rapport.

Un trimestre atone pour Nice, Lyon et Toulouse
L’effet combiné calendrier et zonage des vacances d’hiver se vérifie également sur la fréquentation des principaux aéroports français : Orly reste dynamique (+2,8 % en mars et +5,5% sur le trimestre) ; en région, Nantes (+5,5%), Marseille (+4,6%) et Bâle-Mulhouse (+4,5%) affichent une croissance soutenue en mars. Beauvais est la plateforme dont le trafic progresse le plus sensiblement (+7,4%) sur le trimestre. En revanche, en mars comme sur l’ensemble du trimestre, Nice, Lyon et Toulouse demeurent dans une dynamique plutôt atone.
Pour la première fois de l’année, le nombre de vols contrôlés en mars a décru (-0,3%) en raison du tassement de la croissance des survols (+1,3 % en mars, +5 % pour le trimestre) et de la baisse continue du nombre de vols touchant la France (-1.6 % pour les vols domestiques, -1,3 % pour les vols internationaux et outre-mer au mois de mars).

tendanciel_2014_03_n7.pdf tendanCiel_2014_03_N7.pdf  (667.12 Ko)