Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France, 5000 postes supprimés ?


L'information est à prendre avec prudence tant la compagnie n'a jamais communiqué sur le sujet, réfutant même toutes les affirmations déjà publiées sur ce thème. Selon des sources syndicales, le premier plan social de la compagnie serait prêt. Plusieurs hypothèses auraient été étudiées par la direction, mais pour éviter les frictions avec les syndicats et les politiques, il viserait dans un premier temps les personnels arrivés en fin de carrière ou proche de la retraite. Au final, le chiffre de 5000 départs se confirme. Jeudi 24 mai, le Comité Central d'Entreprise devrait en savoir plus.



Air France, 5000 postes supprimés ?
Ce sont environ 570 personnes qui seraient concernées, sans doute avant la fin de l'année, par cette première opération. Bonne nouvelle, l'accompagnement proposé permettrait d'éviter tout licenciement sec. A terme, toujours selon les mêmes sources, la compagnie remettrait à plat les escales, ses services administratifs et ses personnels techniques. Ce second plan, basé sur le volontariat, pourrait séduire un millier de personnes. Au delà ? Pour les syndicats, ce serait le bras de fer pour éviter des licenciements secs. "La méthode British Airways ne passera pas à Air France", a déclaré un délégué qui regrette qu'aujourd'hui "Les jeunes cadres qui sont entrés dans la compagnie il y a quelques années ne se cachent plus pour chercher un poste ailleurs". "Avant, on était fier d'être chez Air France pour la vie", conclut-il. En 3 ans la compagnie a déjà très discrètement supprimé 4000 postes, dont près de 1500 départs volontaires. Les experts avancent toujours le chiffre de 15 000 emplois de trop au sein d'une compagnie qui compte un peu plus de 52 000 salariés à ce jour. Dans la matinée du 21 mai, Air France a démenti la suppression de 5000 postes "regrettant la diffusion de ce type d'informations". Pour autant, selon les syndicats joints ce même jour, "il y aurait bien un plan social en préparation dans les cartons de la Direction". Que faut-il en penser ?