Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France face à la burqa


La burqa est un casse-tête pour Air France comme pour de nombreuses compagnies aériennes pour les inquiétudes sur la sécurité qu'elle provoque. L’autoriser ou pas ? Le transporteur, qui ne pouvait se reposer sur aucun texte de loi précis a demandé à son service juridique de répondre à la question. Il a déterminé que les femmes portant le voile intégral ne pouvaient pas être obligées à l’enlever à bord. En revanche, dans les aéroports, lieu public où elles doivent se soumettre aux procédures de sécurité, il est totalement interdit comme le précise la loi. La note rappelant cette consigne aux employés du transporteur a été révélée par le journal Le Figaro.



Air France face à la burqa
Le Figaro a révélé qu’Air France avait remis un mémo à son personnel navigant sur la conduite à tenir face à la burqa. Faute de texte de loi précis, le service juridique de la compagnie a déterminé que si les femmes avaient l’interdiction de porter un voile intégral dans l’aéroport, elles pouvaient le remettre une fois dans l’avion. La note que le journal a réussi à se procurer précise «Les équipages confrontés à une personne qui dissimule son visage ne peuvent, à notre sens, contraindre la personne à découvrir son visage, (…) Les textes relatifs aux lieux publics ne l'exigent pas et ne le permettent pas». Le transporteur motive sa position en rappelant à ses employés que l’entreprise privée n’est pas «chargée d'un service public». Il s’était penché sur le sujet après avoir été interrogé par un commandant de bord. Il s’était rendu compte du manque de règlementation officielle lorsqu'une une passagère en burqa est montée dans son avion Paris-Marseille en septembre.