Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France surveille le climat


Air France, volontaire au programme IAGO, transporte depuis le 14 juin 2013 des instruments de mesure atmosphérique à bord d’un Airbus A340 commercial. Une contribution concrète pour évaluer la qualité de l'air et les effets sur le climat.



Air France surveille le climat
Le programme européen IAGOS (In-service Aircraft for a Global Observing System) vise à assurer une surveillance du climat et de la pollution atmosphérique à l’échelle mondiale. L’A340 d’Air France équipé des instruments mesure les concentrations des gaz à effet de serre. Les voyageurs d’affaires pourront le reconnaître par la mention «Monitoring for Climate Research» inscrite sur l’appareil. Il desservira entre autres destinations, les Antilles et l’Afrique de l’Ouest, zones peu couvertes par les autres compagnies soutenant ce projet. «Les avions commerciaux long-courriers présentent un grand intérêt pour cette recherche car, contrairement aux moyens d’observation traditionnels (ballons sonde ou satellites), ces appareils volent de longues heures en altitude de croisière. L’intensité de leur fréquence assure une collecte riche et régulière de données», explique Air France. Ces relevés sont ensuite automatiquement transmis au Centre National de Recherche Scientifique via un téléphone portable intégré au système. Mis à disposition des centres météorologiques internationaux et des scientifiques du monde entier, ils servent notamment à l'étude du cycle du carbone et à la vérification des émissions de CO2. Le transporteur avait déjà pris part à un projet similaire baptisé MOZAIC (Programme de mesure de l’ozone, du monoxyde de carbone et de la vapeur d’eau en altitude) de 1994 à 2004.