Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France voudrait fusionner ses filiales régionales


Réunir ses filiales Britair, Regional et Airlinair au sein d’une seule compagnie régionale et développer la low-cost Transavia : tel serait le plan d’Air France pour redresser son activité moyen-courrier selon l'article publié par La Tribune le 23 mai 2012, veille du comité central d’entreprise où Alexandre de Juniac - PDG du transporteur dans le rouge - va annoncer de nouvelles mesures.



Air France voudrait fusionner ses filiales régionales
En plus d’améliorer sa propre productivité et surtout celle de son personnel, Air France aurait décidé de restructurer ses filiales régionales Britair, Regional et Airlinair. La compagnie en difficulté financière envisagerait selon La Tribune de les regrouper pour «créer un "pôle régional unifié français beaucoup plus autonome d'Air France"». Chacune des entreprises garderait son propre certificat de transport aérien, mais cette fusion aboutirait à une compagnie comptant une centaine d’avions et 3500 salariés et un chiffre d’affaires estimé à un milliard d’euros. Compagnie plus autonome, elle pourrait voir son capital ouvert à de nouveaux investisseurs qu’Air France et ainsi obtenir plus facilement des entrées d’argent pour se développer. Un nom circule déjà pour chapeauter la nouvelle entité : Lionel Guérin, actuel PDG d'Airlinair et de Transavia.
Transavia justement semble toujours au centre des projets low-cost d’Air France. Tout en gardant Lionel Guérin à la tête de la compagnie à bas prix, Air France voudrait que celle-ci ait une flotte de 20 appareils B737 contre 8 actuellement. Les conséquences sociales de ces décisions ne sont pas encore connues, pour en savoir plus il faudra donc attendre les déclarations officielles d’Alexandre de Juniac ce 24 mai 2012 lors du comité central d’entreprise.