Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Airbus vs Boeing : qui fait les avions les plus confortables ?


Depuis le début de l'année, Boeing a enregistré plus de commandes nettes qu'Airbus, à la peine en raison entre autres de ses difficultés de livraisons avec l'A350 ou l'A320 neo. Si l'Américain gagne le match du carnet de commandes, l'avionneur européen semble avoir la préférence des passagers en termes de confort.



Flight-Report a comparé les notes attribuées par ses internautes aux classes Économique des différentes familles d'avion des deux constructeurs. Les résultats de l'étude montre qu'Airbus prend l'avantage sur Boeing. En effet, les passagers des monocouloirs préfèrent les appareils de la famille des A320 aux B737. Les machines européennes obtiennent la note de 7,61/10 contre 7,55/10 pour les américaines.

Les long-courriers A330-200/300 sont également plus plébiscités que les B767-300/400 avec respectivement 7,55 et 7,40. Toutefois, il faut noter que ces avions ne sont pas exactement de la même génération puisque le Boeing est un avion des années 80 alors que l’Airbus date des années 90.

Si l'A350-900 connaît un démarrage difficile, il a déjà conquis le cœur des voyageurs. Il affiche la note impressionnante de 9,57/10 alors que les Boeing 787-8/9 obtiennent le score de 8. Flight-Report explique cette différence: "Le fuselage du Boeing a été conçu à la fois «trop large» pour une configuration à 8 sièges de front, pas assez rentable, mais du même coup «trop étroit» pour une configuration à 9 de front. La quasi-totalité des compagnies opératrices de 787 ont fait le second choix, sauf Japan Airlines. Il en résulte des sièges plus étroits que dans l’A350 XWB (Xtra Wide Body) même si ce dernier est lui aussi configuré à 9 de front".

La compétition «gros-porteur» permet à Boeing de remporter des points. Les B777 sont préférés aux Airbus A340-300/500/600 avec une note de 7,74 contre 7,46.

Pour les très gros porteurs : des époques s'affrontent puisque plus de 40 ans séparent le B747-400/8 et l'A380-800. "L’A380 tire assez logiquement son épingle du jeu avec 8,19/10 compte tenu de l’effort considérable qui a été fait sur la question du confort par Airbus autant que par les compagnies qui en exploitent. En atteste d’ailleurs le niveau sonore en cabine qui est exceptionnellement bas. Le Boeing 747-8i a beau être de conception bien plus récente, il présente les mêmes caractéristiques que les versions les plus anciennes, ce qui ne lui permet pas de se hisser devant son grand rival»", explique l'étude.