Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Alitalia menace de quitter Rome-Fiumicino


Aucun avion n'a pu décoller depuis l'aéroport de Rome Fiumicino pendant plusieurs heures ce mercredi 29 juillet à cause d'un incendie situé à proximité des pistes. Les décollages ont pu reprendre vers 15h00. Mais peu avant ce nouvel incident, Alitalia – fortement pénalisée par l'incendie du Terminal 3 en mai dernier – menacait de quitter son hub principal face aux nombreux problèmes de l'installation.



La nouvelle interruption du trafic de ce mercredi, à cause de l'épaisse fumée qui se dégageait d'un feu situé à proximité des pistes, ne va pas apaiser la colère d'Alitalia. Quelques heures auparavant, la compagnie annonçait que l'incendie du terminal 3 du 7 mai lui avait coûté 80 millions d'euros. Les compagnies avaient été obligées de réduire leurs vols de près de 40% pendant plusieurs semaines.

Dans son communiqué du 29 juillet, le transporteur menace de quitter son hub principal si des investissements ne sont pas effectués. Il réclame également une indemnisation pour les dommages subis.

«L'aéroport de Fiumicino n'est toujours pas une infrastructure adéquate pour servir de hub à une compagnie qui a les ambitions que nous avons», a expliqué la directrice générale de l'entreprise itallienne, Silvana Cassano. Elle estime que la plate-forme est victime d'années d'investissements et de planifications inadéquats. Elle conclut «Si Fiumicino continue à miser sur les compagnies low cost et de médiocres services, Alitalia sera contrainte de se déplacer ailleurs pour assurer son développement».

Alitalia représente 50% du trafic de l'aéroport de Rome Fiumicino