Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Alitalia pourrait rapidement supprimer 2600 emplois


Faut-il y voir la pression discrète d'Air France ? Toujours est-il que dans le grand jeu de poker menteur engagé depuis quelques semaines autour de la recapitalisation de la compagnie italienne, ce sont aujourd'hui les syndicats qui entrent en jeu.



Alitalia pourrait rapidement supprimer 2600 emplois
Selon des sources syndicales, reprises par la presse italienne qui confirme les rumeurs du début novembre 2013, 2600 emplois seraient menacés par un plan de licenciements qui pourrait être évoqué dès ce vendredi 22 novembre entre la direction et les représentants du personnel. Alitalia a démenti "mollement" l'information tout en évoquant l'idée que le programme de réduction des coûts engagé par la compagnie pourrait s'appuyer sur une réduction du personnel. Toujours selon les syndicats, la lisibilité de la stratégie d'Alitalia pour les mois à venir serait loin d'être tracée. Mais les salariés italiens font aussi remarquer qu'Air France aurait beaucoup à perdre en Italie en abandonnant Alitalia à son sort. Pour le personnel, seule l'arrivée rapide d'un actionnaire fort pourrait garantir la pérennité de l'entreprise.