Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


American Airlines s'accorde avec Expedia, et vole tous les jours vers Shanghai


La compagnie American Airlines, dont le projet de «vente directe» avait entraîné le retrait des tarifs chez Expedia, est de retour sur le site de l’agence de voyage en ligne. Le conflit s’apaise après la signature d'un accord lundi, et permettra à Expedia d’augmenter à nouveau son éventail d’offres. D’autant que depuis le 5 avril, American Airlines assure une liaison directe et quotidienne entre Los Angeles et Shangaï.



American Airlines s'accorde avec Expedia, et vole tous les jours vers Shanghai
La nouvelle régularité des vols entre Los Angeles et Shangaï devrait connaître un franc succès auprès des voyageurs d’affaires, qui profiteront de liaisons non-stop entre les deux aéroports internationaux : la première liaison quotidienne de ce type assurée par une compagnie américaine. Les vols sont assurés en appareils Boeing 777, offrant 16 sièges en Première classe, 37 en classe affaires, et 194 en classe économique.
En coulisse, l'heure est aussi aux grandes manœuvres et aux "connexions directes". American Airlines et Expedia ont annoncé lundi en fin de journée la signature d’un protocole d’accord, qui entraîne la reprise des échanges commerciaux entre les deux poids lourds du marché du voyage, avec effet immédiat. Les tarifs d’American Airlines font donc leur retour sur Expedia et Hotwire, après avoir été retirés depuis le début de l’année 2011. Les dirigeants des deux entreprises ont refusé de détailler les termes de l’accord, mais des compensations seraient prévues vis-à-vis d’Expedia, tandis qu’American Airlines pourra poursuivre son projet de "vente directe". Expedia aura "accès aux tarifs, horaires et autres services proposés par AA via la "connexion directe" de la compagnie grâce à la technologie d'un GDS" annonce lundi la compagnie.
American Airlines doit désormais s'atteler au dossier Orbitz, un autre conflit toujours d'actualité.