Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


American n'a pas de plan B si la fusion échoue


Le gouvernement américain a porté plainte, le 13 août 2013, pour empêcher la fusion d’American Airlines et US Airways. Les deux compagnies sont décidées à défendre leur projet et résoudre le conflit rapidement. Gary Kennedy, l’avocat général d’American, a reconnu que le transporteur placé sous chapitre 11 n’avait pas de Plan B, si le rapprochement lui était refusé.



American n'a pas de plan B si la fusion échoue
American Airlines, placée sous chapitre 11 en novembre 2011, sera en difficulté si son projet de fusion est rejeté par la justice américaine. Son avocat général Gary Kennedy a confirmé au journal The Dallas Morning News que l’entreprise n’avait pas d’autre solution pour redresser son activité. «Nous concentrons tous nos efforts et notre énergie pour gagner le procès», a-t-il confié «Il n’y a pas de plan B». Il a ajouté que le conflit ne pourrait certainement pas être réglé à l’amiable car «le département de la Justice ne montre aucun intérêt pour les négociations». Par contre, American Airlines et US Airways veulent que le procès de 10 jours se tienne à partir du 12 novembre 2013. Elles précisent dans leur demande transmise le 23 août 2013 que le DOJ aurait ainsi 90 jours pour se préparer. Les deux sociétés argumentent que la période de 180 jours réclamée par le gouvernement est «bien plus longue que tous les autres procès liés à des fusions survenus au cours du siècle».