Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Cameroun: un 4ème aéroport international


L’aéroport secondaire de Maroua-Salak qui dessert la ville de Maroua dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun, est devenu une plate-forme internationale à la suite d’un arrêté du ministre des Transports, Robert Nkili, le 16 avril 2014. Il s’agit ainsi du 4ème tarmac international du pays, après Yaoundé-Nsimalen, Douala et Garoua.



La Cameroun a officiellement un quatrième aéroport international. Néanmoins le texte gouvernemental obtenu par AfricaPress précise que «l’ouverture au trafic aérien intercontinental sera constatée par un texte particulier à l’issue des opérations de mise aux normes de l’aéroport de Maroua-Salak». L’Autorité aéronautique (CCAA) du Cameroun devra prévoir en particulier le rallongement de la piste afin qu’elle atteigne entre 2800 à 3100 mètres. Avec cette distance, la plate-forme de Maroua-Salak pourra accueillir des avions long-courriers comme des Boeing 747 et des Airbus A340.
James Nche Ngwassairi, responsable de l’aéroport a confié au Journal du Cameroun «Il faut signaler un besoin du côté de la sécurité douanière et policière. Là, il faut non seulement un renfort en ressources humaines, mais aussi en matériel adéquat pour mieux contrôler le flux de sortie et d’entrée des vols qui va brusquement augmenter». Selon lui, il faudra «un ou deux mois» pour que la plate-forme commence à prendre sa forme internationale.
Selon AfricaPress, le responsable de la communication de la plate-forme Joël Wadem a précisé que Turkish Airlines‎ avait déjà fait part de son intérêt pour cette destination.