Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


DSK oblige les hôteliers à repenser leurs process


Inquiets des possibles réactions de leurs clients suite à l'affaire DSK, les hôteliers américains avouent qu'ils planchent depuis quelques semaines à de nouveaux process pour protéger leur personnel d'entretien sans mettre mal à l'aise leurs clients.



DSK oblige les hôteliers à repenser leurs process
Si les systèmes d'information utilisés pour ne pas être dérangés existent (flyer à accrocher à une poignée, témoins électriques...), il existe à l'évidence des failles quand le voyageur oublie de les retirer en sortant ou plus simplement de les activer quand il ne veut pas être dérangé dans la chambre. Une fois de plus, c'est l'électronique qui pourrait venir assister les hôteliers. Un système simplissime vient de voir le jour, basé sur un capteur volumétrique qui informe le personnel de service de la présence d'une personne dans la chambre. Couplé à un central, il permettrait au personnel, comme à tous ceux en charge de les gérer, de contrôler que les lieux sont vides de tout occupant. En attendant d'intégrer le système à l'ensemble du parc, les hôteliers américains veulent rassurer leurs clients en proposant, dans un premier temps, que les femmes de chambre soient deux pour accéder à la chambre, juste le temps de vérifier qu'elle est bien vide.