Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Dormir, pour mieux travailler!


Croyez en quelqu’un qui la pratique depuis toujours, la sieste est une bonne façon de travailler. Je suis provocateur ? C’est vrai. Mais en rechargeant mes batteries, notamment en plein hiver, je suis plus productif. Démonstration.



Cela peut sembler paradoxal et pourtant : faire des pauses permet de se régénérer. La tête, la réflexion. De s’isoler de l’environnement pour mieux l’aborder ensuite, et de gérer son stress. Méthode Coué ? Pas du tout. Napoléon ou Jacques Chirac étaient connus pour pratiquer ainsi des micro-siestes de 5 à 20 minutes maxi, et connus également pour être l’un et l’autre un bourreau de travail. Autre preuve le Japon, qui n’est pas connu pour avoir des salariés flemmards, la sieste est une institution, et les entreprises mettent des salons de sieste à disposition de leurs employés. Elle est même inscrite dans la constitution en Chine ! Dès 1995, une étude américaine démontrait qu’un petit somme facilitait la concentration des pilotes d’avion en permettant de restaurer la qualité de l’attention, la qualité du travail et ainsi de réduire les erreurs dans la suite de l’activité.

Alors bien entendu, pas question de dormir plus que de raison. Il y a les partisans de pauses de 10 minutes, de préférence entre 13h et 16h. Ceux qui prescrivent des 10 à 20 minutes, comma la spécialiste du sommeil Sara Mednik. Le scientifique français Bruno Comby, auteur d’un « éloge de la sieste », souligne que 5 minutes peuvent suffire. A chacun de trouver son rythme mais en tout état de cause et même si son image st déplorable, le siesteur n’est donc pas un glandouilleur, mais bel et bien quelqu’un qui sait gérer son efficacité. Qu’on se le dise ! Et vous avez le droit de tester ce week-end, pour commencer....

Pierre Barre

Vendredi 31 Janvier 2014


Notez