Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


EasyJet, les 9 millions d'euros de bonus de Carolyn McCall font grincer des dents chez le personnel


En livrant au grand public les rémunérations complémentaires de la CEO, Carolyn McCall et du directeur financier, Chris Kennedy, EasyJet va-t-elle réveiller l'esprit revendicatif du personnel ? Pour la presse britannique rien de très exceptionnel dans ces chiffres : 9 millions d'euros de bonus pour la patronne de la compagnie et 5 millions pour le responsable financier.



"La compagnie low cost qui connaît des résultats financiers hors du commun fait bénéficier sa direction de bonus variables en parfait accord avec les actionnaires" précise la presse britannique qui souligne la croissance de la compagnie orange. Même le premier actionnaire d'EasyJet, Sir Stelios Haji-Ioannou - qui n'avait pas voté l'an dernier le plan de rémunération de la société - reconnait lui-même que les prévisions sont tenues et bénéficiera de plus de 126 millions d'euros de bénéfices.

Mais ces sommes astronomiques ne sont pas du goût de tous salariés de la compagnie qui aimeraient qu'une partie de ces dividendes soit consacrée à l'amélioration sensible des conditions de travail sur certaines plateformes européennes. Plusieurs réunions sur le sujet seront organisées sur les grandes bases de la compagnie et en Grande Bretagne. Des propositions devraient être faites à la direction avant la fin du premier trimestre 2015.