Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Emirates pourrait s'installer à Toulouse en 2013


Depuis plusieurs mois, Emirates étudie les aéroports provinciaux pour déterminer lequel accueillera son extension d’activité sur la France. Selon le journal La Dépêche, Toulouse pourrait être l’élue. Mais il faudra encore patienter quelques mois pour connaître la décision de la compagnie qui hésite avec Lyon et Marseille.



Emirates pourrait s'installer à Toulouse en 2013
La ville rose intéresserait Emirates. Selon le journal La Dépêche, l’aéroport de Toulouse-Blagnac serait dans la «short list» de la compagnie de Dubaï. Le transporteur, déjà installé à Paris et à Nice, cherche une troisième plate-forme pour développer ses activités hexagonales. Lors d’une rencontre avec la presse en septembre 2011, Thierry Aucoc, le nouveau directeur général France de la compagnie, avait également avancé les noms de Marseille et Lyon. Mais pour cette dernière, la proximité avec la plate-forme de Genève -hub suisse de l’entreprise fréquenté par 30 % de Français- pourrait jouer en sa défaveur. L'aéroport de Toulouse, qui a franchi les sept millions de passagers en 2011, gère des voyageurs venant de dix-neuf départements. Son autre atout pourrait venir d’une des plus célèbres entreprises de la région : Airbus. Le constructeur dont les cadres et ingénieurs sont des voyageurs d’affaires fréquents verrait d’un bon œil cette connexion directe vers Dubaï. Emirates, qui prévoit l’ouverture de cette nouvelle liaison provinciale pour l’été 2013, devrait annoncer prochainement sa décision. Choisi ou non, l’aéroport a estimé que la barre des huit millions de voyageurs sera atteinte en 2013 grâce à la prochaine base Air France et les vols ajoutés par Easyjet pour contrer cette mise en place da le compagnie tricolore.