Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Ensemble, nous pouvons aujourd'hui sauver une vie


Une fois n’est pas coutume, nous ne parlerons pas de voyage d’affaires ou de voyageurs. Nous n’évoquerons pas les difficultés de l’aérien ou les pénuries de carburant… Pour une fois, nous parlerons de solidarité. Tout simplement ! Et pas n’importe quelle solidarité. Celle que doit tout adulte à l'un de ses proches surtout lorsqu’il est atteint d’une leucémie.



Nous sommes tous et en permanence sollicités pour soutenir telle cause, participer à telle autre. Souvent le ras-le-bol s'installe mais il est indispensable aussi de garder cette part d'humanité capable de se mobiliser. Surtout lorsqu'il s'agit d'un proche et d'un geste aussi simple au départ que celui de s'inscrire sur un site internet.
Henrich Body, du Quotidien du Tourisme est en charge du développement commercial du journal est l’heureux mari de Nadège. Heureux ? Le mot est juste mais incomplet puisque la douleur s'est associée au couple. Nadège est victime d’une leucémie. Notre mission : la sauver. Comment ? En devenant donneur de moelle osseuse. Un examen simple et d’une redoutable efficacité permet de déterminer la compatibilité donneur/malade Il faut donc tout naturellement trouver le (ou la) donneur compatible. Pour réussir cette mission, rien de plus simple : s’inscrire sur la page créée par Henrich sur le site de l'agence de biomedecine, l'équipe vous recontactera. On a connu plus compliqué.
Trois principes fondamentaux régissent le don de moelle osseuse en France : l’anonymat, le libre consentement, et la gratuité. Les personnes inscrites sur le Registre France Greffe de Moelle, donneurs volontaires de moelle osseuse, s’engagent dans un acte accepté, anonyme et désintéressé. Concrètement, tout le monde peut devenir volontaire au don et décider de donner une chance supplémentaire à un malade de guérir. Mais il faut impérativement respecter les conditions suivantes : être en parfaite santé, avoir plus de 18 ans et moins de 51 ans lors de l’inscription (même si l’on peut ensuite donner jusqu’à 60 ans), accepter de répondre à un questionnaire de santé et faire une prise de sang.

Voilà donc la mission du jour. Nous comptons sur vous. Nous savons que vous pouvez nous aider à sauver Nadège.

Marcel Lévy

Lundi 25 Octobre 2010


Notez


1.Posté par PGOUR le 25/10/2010 07:51
Voilà une belle initiative que je soutiens. Je viens de m'inscrire sur le site. C'est vraiment simple

2.Posté par chabaud marc le 25/10/2010 09:28
Bonjour.
Une noble initiative qui, j'espère, sera couronnée de succès.
A 58 ans et apparemment en bonne santé, je découvre que je ne suis pas apte à participer. Je le regrette. Tout ce que je peux faire, c'est tranférer votre message.
Tous mes voeux de succès et surtout de recouvrement rapide de la santé pour Nadège.
Merci de nous tenir au courant.

3.Posté par JLS le 25/10/2010 17:52
J'ai perdu mon beau frère de 33 ans que j'adorais en 2000, suite à une leucémie, hélas il n'a pas été possible de lui trouver un donneur compatible et l'auto-greffe n'a pas fonctionnée.
J'ai alors pris conscience que ce geste qui consiste à s'inscrire sur la liste des donneurs est tellement peu de chose par rapport au bonheur incommensurable de pouvoir peut être un jour sauver une vie.
J'ai été appelé par le centre de Rennes pour un don mais hélas, après les analyses de sang je n'étais pas encore assez proche du receveur.
J'espère qu'ils ont pu trouver et qu'un autre jour ils me rappelleront. L'idéal bien sur étant qu'un jour ils n'aient plus besoin de personne mais ça ce n'est pas pour tout de suite.
Il y a plus à prendre en donnant qu'en recevant.

J'ai transmis l'article et le lien a mon carnet d'adresse en leur demandant de faire pareil.
Je souhaite tout le courage nécessaire à Nadège et à Heinrich.