Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Eté 2013 : Air France augmente le long courrier et réduit le moyen-courrier


Prudence est mère de sûreté : pour la saison d'été qui s'ouvre le dimanche 31 mars prochain (avec le changement d'heure), Air France reste globalement dans la continuité du programme hiver 2012-13. Son programme n'augmente que de 0, 3%, mais ce chiffre global traduit mal une orientation stratégique : le programme est en hausse de 2% sur le long-courrier mais en réduction de 5,3% sur le moyen courrier. Pour le groupe, Air France-KLM augmente son offre long-courrier de 2,4% et l'offre moyen-courrier est réduite de 2,1% par rapport à l’été 2012.



Air France A 320 DR Ph Delafosse
Air France A 320 DR Ph Delafosse
Les grands principes de ce programme d'été : sur le réseau long-courrier, la compagnie applique les axes stratégiques définis dans le cadre du plan Transform 2015 pour gagner en efficacité économique. La croissance est ainsi ciblée sur les zones à fort potentiel et s'articule principalement autour de l’ouverture de nouvelles lignes (Montevideo, Kuala Lumpur et Minneapolis), et
d'augmentations de fréquences (Bangkok, Canton, Libreville, Abidjan ou La Havane par exemple).

Augmentation de la productivité
Afin de gagner en efficacité opérationnelle et en qualité de service pour les clients, les horaires de départ et d'arrivée des vols long-courriers sont ajustés sur la plate-forme de Paris-Charles de Gaulle. En particulier, les arrivées de la première plage matinale sont plus échelonnées afin de faciliter les correspondances tout en optimisant l'utilisation des ressources à l'aéroport. Cette mesure, testée avec succès pendant la saison hiver, est ainsi étendue à l'été.
Des gains de productivité sont également rendus possibles par la densification des rotations avion moyen-courrier à Paris-Orly et à Paris-Charles de Gaulle : certains vols au départ de Paris-CDG sont transférés vers Paris-Orly (une fréquence quotidienne sur Istanbul, Casablanca et Rome) ; le temps de demi-tour a pu également être raccourci. Ainsi, sur le réseau de Paris-Orly, l'utilisation moyenne des avions s'améliore d'une heure par jour.

Saisonnalité du programme des bases de province
Dans la continuité du programme hiver durant lequel quelques dessertes ont été suspendues, une logique d’adaptabilité et de pragmatisme prévaut au départ des bases de province. De nombreuses lignes sont saisonnalisées, c’est-à-dire opérées uniquement sur les périodes où la demande est la plus forte, en juillet-août. Certaines dessertes sont renforcées pendant la période estivale. En revanche, d’autres lignes, où la demande est moindre, sont arrêtées ou connaissent des diminutions de fréquence.

Réorganisation du moyen-courrier
Depuis le 1er janvier 2013, la compagnie a réorganisé son activité en deux entités distinctes : l'activité au départ du hub de Paris-Charles de Gaulle et l'activité point-à-point, au départ de Paris-Orly et des bases de province. La compagnie HOP! exploitera ses premiers vols à la saison été 2013. Ce sont ainsi 104 destinations qui seront desservies par les avions régionaux (de 48 à 100 sièges) aux couleurs de la nouvelle compagnie.
Dans le cadre de la réorganisation du réseau moyen-courrier, Transavia France continue sa montée en puissance avec 3 nouveaux avions rentrés en flotte durant les premiers mois de l'année 2013.

Le programme long-courrier : + 2%

En Amérique du Nord, l'offre est en baisse de 2,0%. L'ouverture saisonnière de Minneapolis (mai à septembre) permet de renforcer la desserte de ce hub de Delta en ajoutant un vol quotidien en A340 opéré par Air France au vol déjà opéré par Delta. Air France augmente également son offre sur Los Angeles avec l'ajout de deux fréquences hebdomadaires opérées en Boeing 777.
Le vol qui desservait Mexico durant la période de pointe, de juin à août, est annulé, permettant une meilleure utilisation de l’avion sur toute la saison. Mexico reste opérée quotidiennement en Boeing 747. La desserte d'Orlando, arrêtée depuis le 3 Septembre 2012, n'est pas reprise à l'été.

En Amérique latine, l'offre est en hausse de 3,4%.
La desserte de Buenos Aires est opérée avec un avion de plus grande capacité. Cette augmentation d’offre est appuyée par l’ouverture de Montevideo en continuation de Buenos-Aires, à raison de cinq fréquences hebdomadaires. Buenos Aires reste opérée quotidiennement. Santiago du Chili connaît également une hausse d'offre en raison d'une augmentation de module trois fois par semaine en Boeing 777-300, les autres jours restant desservis en Boeing 777-200. Le vol de jour de Rio de Janeiro sera assuré à raison de 6 fréquences hebdomadaires au lieu de 7, portant la desserte à 13 fréquences hebdomadaires.

L'Asie, où l'offre est en hausse de +5,6%, est l'un des principaux leviers de la croissance de la Compagnie.
Air France ouvre la route Paris - Kuala Lumpur à raison de 3 fréquences hebdomadaires en Boeing 777-200, en vol de nuit. Sur Canton, l'offre est désormais quotidienne grâce à l’ajout de deux fréquences hebdomadaires en Boeing 777-200. L'offre est également en augmentation sur Bangkok, avec l’ajout d’une fréquence hebdomadaire en B777-300, portant la desserte à 4 fréquences hebdomadaires.
La desserte de Ho-Chi-Minh est adaptée: la desserte est désormais assurée à raison de 4 fréquences hebdomadaires en B777-200 au lieu de 3. La bretelle vers Phnom Penh qui était exploitée à l’été 2012 est annulée mais reste assurée par Thai Airways dans le cadre d'un accord de partage de codes avec Air France.

L'Afrique enregistre la plus forte croissance avec une offre en hausse de +8,1%.
La desserte de Libreville, auparavant desservie 5 fois par semaine, devient quotidienne. Suite à l’obtention des droits de trafic, 3 fréquences hebdomadaires sur Abidjan, opérées en Airbus A340, viennent s'ajouter au vol quotidien déjà opéré en B777-300. L'offre est également renforcée sur Nouakchott, desservie 4 fois par semaine au lieu de 3.
L'offre baisse en revanche sur Bamako desservie 6 fois par semaine en Airbus A330 au lieu de 7 à l’été 2012.
Les nouveautés annoncées à la saison hiver 2012-13 sont prolongées à l’été 2013 :
Niamey est desservie 5 fois par semaine au lieu de 4, en Airbus A340 et la desserte de Ouagadougou reste quotidienne (assurée 2 fois par semaine en direct et 5 fois par semaine en continuation de Niamey).

Sur les Caraïbes, l'offre est en hausse de +2,8% ;
Air France se renforce sur La Havane avec l’ajout d’une fréquence hebdomadaire : la desserte est désormais quotidienne en Boeing 777-300. L’offre est également en expansion en République Dominicaine : Punta Cana et Saint Domingue sont desservies 4 fois par semaine en B777-300 au lieu de 3 fréquences à l’été 2012.
Les vols de et vers Pointe-à-Pitre et Fort-de-France depuis Paris-Charles de Gaulle sont transférées à Paris-Orly à compter du 13 mai 2013.

Dans l'Océan indien, l'offre décroît de -6,4%.
Air France procède à une adaptation de l’offre sur Maurice, avec la suppression d’une fréquence hebdomadaire, portant les opérations d’Air France à trois fréquences hebdomadaires en Boeing 777-300.

Au Proche-Orient, Le programme est en continuité de l’été 2012. Suivant une logique d'adaptation permanente à l'actualité politique, Air France réduit son offre en sièges de 1,9%.

Le programme moyen-courrier : -5,3%

Au départ de Paris-Charles de Gaulle : ajustement des fréquences

Une fréquence quotidienne est ajoutée sur Alger (depuis décembre 2012) et Tel Aviv.
La desserte de CDG-Belgrade est interrompue à compter du 4 mars 2013. Le code share avec JAT est maintenu.
Une fréquence quotidienne est supprimée vers Pise, Dublin, Bilbao, Madrid, Sofia, Toulouse, Munich, Stuttgart, Vienne, Prague et Athenes. Les dessertes de Billund, Bristol, Cologne, Ljubjana et Zagreb sont réduites à une fréquence quotidienne.
A partir du 2 avril 2013, Air France reliera Strasbourg au hub de Paris-Charles de Gaulle par une desserte ferroviaire, sous un numéro de vol Air France, en collaboration avec la SNCF à raison de 4 fréquences quotidiennes.

Au départ de Paris-Orly : densification de l'activité
Dans le cadre de la densification des rotations d’Orly, une fréquence quotidienne est retirée à Paris-CDG et transférée à Paris-Orly sur Istanbul, Casablanca et Rome.
Dans la continuité de l’hiver, la desserte de Brest est également densifiée avec le passage de 6 fréquences quotidiennes (5 Airbus et 1 CRJ-1000) à 8 fréquences opérées en CRJ-1000 par HOP! pour le compte d'Air France.
La desserte d’Orly-Barcelone est reprise en moyen propre avec une fréquence quotidienne en Airbus au lieu de 3 fréquences quotidiennes en CRJ.
Une fréquence quotidienne est supprimée sur Strasbourg et Nantes
Les dessertes d’Orly-Berne, Lyon-Tunis et Marseille-Milan sont interrompues
Dans le cadre de la nouvelle délégation de service public encadrant la desserte de la Corse, la ligne Figari est intégralement opérée par Air Corsica.

Bases Province : saisonalisation du trafic

Au départ de Marseille, Athènes et Moscou voient leur desserte renforcée en juillet-août. Casablanca, Copenhague, Beyrouth sont desservies uniquement pendant cette période de pointe.

Les fréquences sont en revanche réduites vers Brest, Tunis, Athènes et Istanbul. La ligne Marseille-Hambourg est arrêtée.

Au départ de Toulouse, de la même façon, les fréquences sont renforcées durant la période de pointe vers Athènes, Malte, Casablanca. Les vols n’opèrent que durant cette période vers Prague, Berlin, Malaga et Naples. La desserte est réduite vers Hambourg, Tunis, Athènes et Istanbul. Milan-Malpensa et Vienne cessent d'être desservies depuis Toulouse.

Enfin, au départ de Nice, des fréquences supplémentaires sont opérées vers Venise, Tel Aviv, tandis que Naples, Tunis et Athènes ne sont desservies que pendant les mois de juillet et août. Les fréquences sont arrêtées vers Lyon, Nantes, Lille et Venise.