Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 26 Janvier 2015

François Hollande, un voyageur d’affaires qui paye cher ses voyages en avion



C’est le député PS, René Dosière, soucieux des dépenses de l’Élysée et du premier des Français, qui a saisi le Ministre de la Défense pour obtenir le coût de la flotte présidentielle. Jean Yves le Drian en charge des armées et des avions de la république, lui a répondu que «la transparence des dépenses est la règle de son gouvernement ».



© Toshi Aoki - JP Spotters
© Toshi Aoki - JP Spotters
La publication de la réponse au député Dosière nous permet d'apprendre qu'un déplacement avec l’A330 présidentiel est à 20 776 € de l’heure. Dix appareils sont présents dans la flotte du gouvernement : un Airbus A330, deux Falcon 7X (à grand rayon d’action, plus de 10 000 km), deux Falcon 2000 et deux 900 sans oublier deux hélicoptères Puma pour les déplacements de courte distance. Le Falcon 7X coûte 4742 euros/heure, le Falcon 900 est à 3998 euros (il transporte 8 personnes), et l'hélicoptère Super Puma fait grimper la facture à 6411 euros de l'heure. Tous sont placés sous la responsabilité de l'ETEC (L'escadron de transport, d'entraînement et de calibration 00.065).

En 2013, l'Airbus présidentiel a volé 243 heures et les 4 Falcon plus de 320 heures. L’utilisation de l’avion présidentiel a ainsi coûté plus de 6,6 millions d'euros. Plus du tiers des 15 millions de dépenses présidentielles pour les déplacements ! Mais attention, car Matignon utilise également l'avion présidentiel, et l'Etec est également accessible aux ministères même si tous ne l'utilisent pas. Le député Dosière souligne ainsi que le gouvernement Hollande en 2013 vole bien moins que la dernière équipe Sarkozy à bord de l'Etec. En tout, la facture globale est passé de 17 à 14 millions d'euros, calcule Le Lab d'Europe 1 .
Notons que l’Elysée, qui doit payer les frais de vol au Ministère de la Défense, serait qualifiée de mauvais payeur en raison du retard apporté pour honorer les factures.