Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


IAG annonce 3800 emplois supprimés chez Iberia


Les syndicats d’Iberia ont lancé un appel à la grève de 15 jours en février et en mars pour protester contre le plan de restructuration de leur entreprise. Mais IAG, leur maison mère, persiste et signe. Le groupe aérien a annoncé le 12 février 2013 qu'il prévoyait la suppression de 3 800 emplois chez Iberia dans le cadre de la réorganisation de la compagnie espagnole.



IAG annonce 3800 emplois supprimés chez Iberia
IAG précise dans son communiqué que son plan social a été présenté aux salariés et aux syndicats, le 12 février 2013. Ce projet est moins important que la première version, annoncée le 9 novembre dernier, qui tablait sur 4 500 suppressions d’emplois. La holding compte maintenant tenir une période de négociation obligatoire de 30 jours avec les représentants du personnel. «Iberia est dans les meilleures dispositions pour parvenir à un accord et c'est avec cette volonté qu'elle participera à toutes les réunions avec les représentants syndicaux, malgré le fait que les 15 jours de grève convoqués ne créent pas la meilleure situation pour négocier de façon constructive», a expliqué la compagnie avant de se justifier : «Iberia a accumulé plus de 850 millions d'euros de pertes entre 2008 et septembre 2012 (...), ce qui l'oblige à prendre des mesures drastiques de réduction des coûts et d'amélioration des revenus par passager pour être viable». Le transporteur ibérique s’est donné pour objectif une réduction de ses capacités de 15 % dès 2013. Il a également décidé la suspension de plusieurs lignes déficitaires vers l'Amérique du Sud à compter du 1er avril. Outre les suppressions de postes, le plan présenté ordonne «des baisses de salaire, des augmentations de productivité et des mesures de flexibilité».