Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


IATA : la crise plombe les compagnies aériennes européennes


IATA est loin d'être muette pendant son congrès à Pékin. Après avoir dit qu'elle s'attendait à une hausse possible des prix de l’aérien, l'association a indiqué que ses prévisions industrielles pour l’année 2012 restent inchangées : des profits globaux de 3 milliards $. Néanmoins si les transporteurs d’Amérique du Nord et du Sud devraient voir des améliorations, les performances des compagnies d’Europe, d’Asie-Pacifique et du Moyen-Orient risquent de baisser. Rien que pour les transporteurs aériens européens, les pertes ont été estimées à 1,1 milliard $ (près du double de celles prévues en mars dernier, soit 600 millions de dollars).



IATA : la crise plombe les compagnies aériennes européennes
Avec cette estimation de 1,1 milliards de dollars, les transporteurs européens afficheraient les pertes globales les plus importantes de l’industrie en 2012, alors que perdure la crise de la zone euro. La croissance de la demande devrait également ralentir à 2,3 % contre de 6,7 % enregistré en 2011. IATA remarque également que certaines économies européennes importantes sont déjà en récession comme l’Espagne et Royaume-Uni, et s’attend à ce que la faiblesse économique s’étende davantage durant l’année, alors que la crise de l’euro s’aggrave. «Bien que toutes les compagnies aériennes aient en commun les problèmes de prix du pétrole et d’incertitude économique, la situation varie selon les régions. Les prévisions pour 2012 sont meilleures chez les transporteurs des Amériques. Ailleurs dans le monde, la rentabilité devrait fléchir. Pour les transporteurs d’Europe, l’environnement d’affaires se dégrade rapidement, entraînant des pertes appréciables», explique le patron de Iata Tony Tyler.