Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Il menace de faire sauter l'avion sur Facebook, Scoot annule son billet


Se servir de Facebook comme un défouloir n’est pas toujours une bonne idée lorsqu’on a prévu de prendre l’avion. Un Australien s’est vu refuser l’accès de son vol après avoir déversé sa colère contre Scoot dont le retard lui avait fait louper sa correspondance. Sur sa page, il avait exprimé son envie de détourner l’avion et de le faire s’écraser en représailles.



Il menace de faire sauter l'avion sur Facebook, Scoot annule son billet
Selon le Brisbane Times, Wayne Avison avait prévu de rentrer en Australie après un séjour à Singapour via une correspondance à Bangkok, le 25 septembre 2012. Mais son premier vol, assuré par Scoot, a enregistré un retard de 5 heures lui faisant louper le second. Agacé par ce désagrément et surtout l’inaction de la compagnie, le passager a clairement exprimé son mécontentement sur sa page Facebook. Son fils a rapidement réagi en lui conseillant de déposer une réclamation à son retour. Toujours énervé par sa situation, l’Australien a répondu «Je vais détourner l’avion du vol retour et le faire s’écraser, ça leur réglera leur compte»
Le transporteur a pris ses mots au pied de la lettre et annulé le billet de ce voyageur très énervé. Il a justifié sa décision en mettant en avant ses craintes pour la sécurité de l’appareil, de l’équipage et des autres passagers. L’homme toujours en colère a continué d’utiliser le réseau social pour exprimer son mécontentement. Il assuré que sa menace était évidement une blague et que la compagnie avait pris cette mesure en riposte à ses nombreuses plaintes sur la qualité de son service. La prochaine fois, s’il veut un résultat (peut-être) plus efficace, il devrait suivre le conseil de son fils et se plaindre directement au service client.