Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 1 Juillet 2012

Jamais sans sa mère !



Les textes aéronautiques internationaux indiquent que les pilotes sont les seuls maîtres à bord. Ce règlement permet à certains quelques caprices. Le commandant d’un vol Air India a menacé de ne pas décoller si les autorités n’autorisaient pas sa mère à monter dans son avion alors que celui-ci était complet.



Jamais sans sa mère !
Le «drame» rapporté par le Indiana Express a eu lieu le 9 avril à quelques minutes du départ du vol Pune-Delhi. Le commandant de bord d'Air India avait prévu de voyager avec sa maman, mais à son arrivée à l’aéroport, il a découvert que l’avion était plein. Le personnel au sol l’a alors prévenu qu’il ne pouvait pas l’emmener avec lui et lui faire profiter d’un billet GP. Le navigant a alors insisté pour la prendre sur un «jump seat» - place réservée au personnel- dans le cockpit. Devant les réticences des responsables, le pilote a menacé de ne pas décoller si sa génitrice n’était pas à ses côtés. Il a expliqué qu’elle était malade et qu’il ne pouvait pas la laisser seule sur la plate-forme. Si cet amour filial est louable, il a tout de même généré un retard de 20 min à l’appareil.