Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Lundi 6 Octobre 2014

L’ANAé aurait rappelé les règles de l’appel d’offres à ADP


Curieuse affaire que celle discrètement évoquée par les membres de l’ANAé à propos d’un appel d’offres lancé par ADP pour l’équipement des aéroports de Paris au moment des fêtes de fin d'année. Si l’association n’a pas souhaité s’étendre sur une pratique qui l’a conduit à saisir par courrier la Présidence de l’entreprise publique, elle en profite sur son site pour rappeler les règles en la matière… mais reste discrète sur les devoirs de l’acheteur.



Au-delà de l’affaire ADP, close semble t-il mais largement commentée dans le métier, le "relationnel" reste de mise dans un univers ou l’affectif prend le pas sur le rationnel. "Il m’est arrivé de dire à une entreprise que j’appréciais comment faire pour bien se placer dans un appel d’offres pour un séminaire de 600 personnes", explique un acheteur d’une entreprise du CAC40 qui veut garder l’anonymat (on le comprend), "Mais j’ai toujours eu le sentiment de le faire dans l’intérêt de ma société car je trouvais ce fournisseur plus compétent que les autres". Doit-on retirer l'approche humaine de l'appel d'offres ? "Certainement pas", explique Serge Tapia, qui dirige l'agence «Au service de l’événement», "Mais il faut toujours dépasser l'humain pour juger de l'intérêt global d'une proposition. Ce n'est pas simple, je le reconnais".

Autre interrogation : la protection des idées et des contenus lors d’un appel d’offres ? A cette question, les réponses sont multiples. Pour Serge Tapia, les bonnes pratiques existent pour éviter le détournement d'idées, mais elles sont parfois bousculées : «Personne ne peut se prétendre propriétaire d’une idée, tout au plus peut-on déposer des éléments visuels et graphiques. Idem pour le prix, la confidentialité est toute relative même si chacun s’efforce de la faire respecter».

Sur son site, l’ANAé fait preuve d’optimisme sur ces sujets en annonçant : “Ensemble, nous souhaitons entraîner le marché français dans une démarche durable et de progrès, assurant que transparence, responsabilité et sincérité prévaudront dans les processus d’appel d’offres.”. Une déclaration faire à l’issue de la signature d’une charte de bonne conduite signée entre les l’AACC (Association des agences-conseil en communication), l’ADC (Association design conseil), LE SYNTEC Conseil en Relations Publics, l’UDECAM (Union des entreprises de conseil et achat média), l’UDA (Union des annonceurs) et bien évidemment l’ANAé (Association des agences de communication événementielle). Et l'ANAé de préciser sa vision : «L’appel d’offres est un moment clé de la relation entre une entreprise et une agence. Quelle que soit la spécialité de cette dernière, il engage de part et d’autre, du temps, des ressources financières, des idées et un savoir-faire très importants. Il méritait que tous ensemble, nous proposions un outil qui fasse toujours de l'appel d’offres une belle compétition»

Pour Michel Bensadoun, le patron de la Fonderie, et ancien Président de l’ANAé, «Il ne saurait y avoir de compétition sans respect des règles car elles seules garantissent le savoir-faire d’une entreprise lors d’un appel d’offres». Et de conclure: «On a vu dans les pays où règne l’anarchie, c’est le client qui sort perdant d’une compétition à couteaux tirés».
Notez




1.Posté par Biard le 07/10/2014 22:18
Madame, Monsieur,
Président de l'ANAé, je suis très surpris de votre article qui aligne des sous-entendus et des argumentations fantaisistes sur le sujet (sérieux) des Appels d'offres d'agences. Je trouve très peu professionnel de la part du journaliste qui a écrit (et le mot est flatteur) ce papier que d'utiliser une prétendue discrétion de notre Association au sujet de l'appel d'offres ADP et de faire référence à des ouï-dire pour prétendre relater notre position sur ce sujet fondamental de la relation agences / annonceurs. Vous avez fait le choix d'interviewer le dirigeant d'une société que l'ANAé a souhaité ne pas conserver parmi ses membres... c'est votre liberté absolue... Mais je vous remercie d'éviter de nous prêter des mots ou des avis sans prendre la peine de nous interroger directement. Cordialement. Bertrand Biard

2.Posté par Marcel Levy le 08/10/2014 06:51
Monsieur le Président

Je passerais sur votre appréciation journalistique car dans ce domaine, j'aurais quelques longues listes de commentaires à soumettre à vos adhérents. Admettons qu'internet permette toutes les audaces même les plus déplacées. La n'est pas le sujet.

J'ai essayé par 3 fois de vous joindre. A l'ANAE comme à votre agence. Voilà pour les faits. J'ai laissé mon numéro (sans doute professionnellement oublié par votre assistante).

Au delà, il ne s'agit pas de oui dire car j'ai eu en ligne les protagonistes de cette affaire. Niez vous avoir adressé un courrier à ADP ? Dans ce cas, le document que j'ai reçu est un faux ! Et certains de vos adhérents l'évoquent pourtant avec justesse. Sans doute, eux aussi, ne vivent-ils que d’ouï dire ?

Pour le reste je partage votre vision : "le sujet est sérieux" même si les interlocuteurs choisis ne correspondent pas à votre sensibilité.

Je reste à votre entière disposition pour l'évoquer.
Comme le disait (avec simplicité) Truffaut dans un courrier à Godard "on peut toujours s'engueuler autour d'un café".
Je suis à votre entière disposition. C'est ma vision du journalisme. Là aussi, nous pouvons ne pas être d'accord.

Très cordialement

Marcel Lévy
Rédacteur en Chef

3.Posté par Aéroports de Paris le 15/10/2014 18:21
Aéroports de Paris s'étonne de l'amalgame créé par votre article, entre la consultation ayant pour objet des prestations relatives à l'événementiel lancé par l'entreprise, ayant donné lieu à des échanges avec l'ANAé, et des pratiques condamnables assimilées à du copinage ou du favoritisme.

Cette consultation visait à sélectionner plusieurs agences compétentes pour être retenues dans un accord-cadre. Cet accord-cadre porte sur la réalisation de sujets événementiels d'Aéroports de Paris, avec comme première réalisation concrète les animations des fêtes de fin d'année dans les aéroports.

L'ANAé a effectivement adressé à Aéroports de Paris un courrier soulignant les contraintes (notamment de délais) de cette consultation, et Aéroports de Paris a vérifié la pertinence de la demande et a informé l'ensemble des candidats d'un allongement de délai pour remettre les offres.

Cette consultation s'est déroulée dans le plus strict respect des règles de la commande publique. Les agences retenues dans l'accord-cadre l'ont été sur des critères objectifs. Le copinage ou le favoritisme évoqués dans l'article sont incompatibles avec notre éthique, nos pratiques, et les contrôles stricts auxquels nous sommes soumis en tant qu'entité adjudicatrice."

4.Posté par Marcel Levy le 15/10/2014 18:30
Bonjour

Pierre Lazareff disait, avec humour, que "lire les mêmes mots ne conduisait jamais à la même compréhension du texte". Nous en avons la preuve avec ce sujet, semble t-il épidermique à l'ANAé, chez ADP et au sein même de nombreuses agences événementielles.

A aucun moment ce texte ne sous entend un lien de copinage à l'occasion de l'appel d'offres lancé par ADP. Vous y voyez un amalgame. Il n'existe pas. Au contraire, nous avons souhaité ne pas relater cette affaire dont les contours vont plus loin que ceux évoqués ici.

Croyez bien que nous sommes attentifs à ce qui tient du "people déplacé" (ce que nous traitons jamais, vous l'aurez remarqué) et ce qui relève du savoir faire et de l'éthique que nous respectons.

Nos colonnes vous sont ouvertes pour évoquer les méthodes de travail d'ADP dans ce domaine, comme dans bien d'autres. Nous ne cherchons pas le sensationnel mais l'information utile pour nos lecteurs. ADP est un acteur majeur du voyage d'affaires et à ce titre un acteur respectueux des règles et des process. Nous en sommes convaincus.

Il semblait important à la rédaction de préciser ces faits,
Très cordialement

Marcel Lévy
Rédacteur en Chef



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.